Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les 16 recommandations de la Commission européenne pour rendre la profession enseignante attractive

La Commission européenne publie fin mai 2014 16 recommandations pour rendre la profession enseignante attractive. Parmi celles-ci : diversifier les critères de sélection pour permettre à des personnes ne provenant pas de ce secteur de devenir enseignant, favoriser et accompagner la reconversion des enseignants, faire en sorte que la formation initiale soit en lien avec le terrain et les établissements ou encore accélérer les hausses de salaires pour les enseignants "les plus efficaces" et s’assurer que les programmes de formation continue sont "obligatoires et gratuits". Ces recommandations sont le fruit d’un rapport basé sur des données tirées de rapports et documents écrits, d’interviews de décideurs et d’un questionnaire en ligne dont 31 pays étaient destinataires. Ce dernier a reçu 80 682 réponses, indique la commission européenne.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Les ministres de l'éducation de l'Union européenne veulent favoriser « une approche plus innovante de l'éducation »

Opter pour un approche plus innovante de l'éducation, en y incorporant notamment le numérique, et presser les États membres d'utiliser de nouvelles sources de financements tels que le programme Erasmus + (AEF n°471723) et les fonds d'investissement structurels européens : ce sont deux orientations contenues dans un rapport adopté le 24 février 2014 lors du Conseil des ministres de l'éducation de l'Union européenne. Lors de ce conseil, la commission européenne a souligné qu'investir dans l'éducation est « crucial » pour réduire le taux de chômage. Or, dans plusieurs États membres, les budgets alloués à l'éducation stagnent ou régressent. La commission rappelle que les objectifs de la stratégie « Europe 2020 » ne sont pas atteints (1) et que « si le manque de compétences a été aggravé par la crise financière, cette dernière n'est pas responsable de la non adéquation des compétences des jeunes avec le marché du travail ».

Lire la suiteLire la suite