Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le dispositif de modulations des cotisations chômage semble loin d’atteindre les objectifs prévus

Les surcotisations des employeurs à l’assurance chômage sur les contrats courts ne permettront d’engranger qu’entre 50 et 70 millions d’euros supplémentaires par an au régime d’assurance chômage, soit moitié moins qu’initialement prévu. De même, l’exonération de cotisations pour l’embauche en CDI de jeunes de moins de 26 ans ne coûterait qu’entre 60 et 80 millions par an au régime, là aussi moitié moins que prévu par les services de l’Unédic. Telles sont les conclusions d’une note sur les « modulations de contributions » issues de l’ANI du 11 janvier 2013 sur la sécurisation de l’emploi, présentée au bureau de l’Unédic, jeudi 22 mai 2014.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi