Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Climat : "L'accord de Paris en 2015 devra préserver le plus de flexibilité possible" (Todd Stern, négociateur américain)

"Je suis certain que l’accord de Paris en 2015 ne sera pas parfait, car à 195 pays, ce n’est pas possible", affirme Todd Stern, l’envoyé spécial de Barack Obama sur le climat, de passage à Paris, devant des journalistes français, jeudi 22 mai 2014. En poste depuis 2009, Todd Stern souhaite que le futur accord "préserve le plus de flexibilité possible" et soit fondé sur "des contributions nationales" et "non sur un partage du fardeau". Les contributions devront être dévoilées par les États au cours de l’année 2015 et faire l’objet d’une "revue", "en ayant en tête l’objectif de 2 °C" d’ici la fin du siècle. "Il n’y a rien de plus important que de modifier notre système énergétique pour lutter contre le changement climatique", juge-t-il encore, assurant que le président américain travaille "de manière intensive" sur la question du climat et "de manière bilatérale avec la Chine".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Les États-Unis projettent une baisse de 4,6 % des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020 par rapport à 2005

En tenant compte des politiques mises en place jusqu'en septembre 2012, les émissions américaines de gaz à effet de serre vont baisser de 4,6 % en 2020 par rapport au niveau de 2005, estiment les États-Unis dans leur rapport sur l'action climatique (Climate action report) soumis le jeudi 2 janvier 2014 à la Ccnucc. Quant aux seules émissions de CO2, elles devraient décliner de 7,5 % d'ici 2020. Le rapport établit que les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté de 8 % entre 1990 et 2011 aux États-Unis, pour atteindre 6,7 milliards de tonnes de CO2 équivalent. Le gouvernement juge cependant « ambitieux mais possible » d'atteindre l'objectif de -17 % d'émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020 par rapport à 2005, dont s'est doté le pays en 2009.

Lire la suiteLire la suite