Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Roubaix : un collège Éclair innove pour réussir "le grand écart entre la difficulté scolaire et l'excellence"

Le collège Albert Samain de Roubaix s'appuie sur la théorie des "intelligences multiples" pour interroger ses pratiques pédagogiques. "Nous avons trouvé avec cet outil un moyen de réaliser le grand écart entre le soutien à la difficulté scolaire et le développement de l'excellence", indique à AEF Eric Maquer, le principal. Ce projet, mis en œuvre avec le préfet des études, se diffuse progressivement au sein de l'établissement. "Les collègues intègrent la démarche sur la base du volontariat : comme ils voient des résultats concrets et rapides, ils ont envie d'essayer", souligne le chef d'établissement. Afin d'évaluer les effets de ses actions, ce collège Éclair demande à être suivi par l'Ifé (Institut français de l'éducation).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le proviseur est « la clé de l'innovation dans un établissement, sa formation administrative ne suffit pas » (Ifé)

Le proviseur est « la clé de l'innovation dans un établissement, une formation administrative à l'Esen (AEF n°189214) ne suffit pas », affirme Richard Etienne, professeur à l'université Paul-Valery Montpellier-III, lors d'une conférence de la chaire Unesco « Former les enseignants au XXIe siècle », le 5 novembre 2013 à l'IFÉ (ENS de Lyon). Selon l'ancien directeur de l'IUFM de Montpellier, les chefs d'établissement doivent être « formés à l'aide à l'innovation », par exemple au sein des Espé. L'établissement scolaire en tant que « lieu de formation » des personnels est aussi la thématique du dossier de veille n°87 (novembre 2013) de l'IFÉ.

Lire la suiteLire la suite
Innovation : « la difficulté majeure à surmonter n'est pas de convaincre les enseignants mais qu'ils aient le temps »

Vingt-neuf pour cent des difficultés recensées dans l'innovation sont des difficultés d'ordre organisationnel, puis technique (21 %), de régulation et de concertation (20 %), indique vendredi 19 avril 2013 le MEN qui rend public un « état des lieux sur l'innovation à l'Éducation nationale » à l'occasion de l'installation du Conseil national de l'innovation pour la réussite éducative (AEF n°191165). Viennent ensuite des difficultés liées aux élèves/parents (15 %), des difficultés externes ou institutionnelles (8 %) ou des résistances internes (7 %). Ainsi, « la difficulté majeure à surmonter n'est pas de convaincre ou d'obtenir l'autorisation, mais de faire : avoir le temps malgré l'organisation du temps de travail des personnels et son absence de flexibilité, malgré le calendrier des examens et des stages », indique ce document élaboré avec la Dgesco (1).

Lire la suiteLire la suite