Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

85 000 ascenseurs pas à jour de la deuxième échéance de mise aux normes à cinq semaines de la date limite

85 000 : c’est le nombre d’ascenseurs restant à sécuriser avant le 3 juillet 2014, date limite de la deuxième échéance des travaux de mise aux normes de ces appareils, selon la fédération des ascenseurs, qui présente, vendredi 23 mai 2014, le bilan économique de la profession. Elle constate un ralentissement des travaux de mise en conformité, depuis l’annonce par la précédente ministre du Logement, Cécile Duflot, en mars 2013, du report d’un an de cette deuxième échéance, et de la suspension du dispositif de précision d’arrêt. Sur ce dernier point, la fédération appelle la nouvelle ministre, Sylvia Pinel, à prendre en considération les propositions du groupe de travail rendues en février dernier. Celles-ci recommandent "d’échelonner" la prise en compte de la précision d’arrêt "en les priorisant sur les technologies les plus anciennes".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Ascenseurs : publication du décret relatif au délai d'exécution et au champ d'application des travaux de sécurité

Le décret n°2013-664 du 23 juillet 2013 relatif au délai d'exécution et au champ d'application des travaux de sécurité sur les installations d'ascenseurs est publié au Journal officiel du jeudi 25 juillet (AEF Habitat et Urbanisme n°184809). Le texte, qui entre en vigueur le lendemain de sa publication, reporte d'un an, au 3 juillet 2014, l'échéance de mise aux normes de sécurité des ascenseurs fixée par le CCH, tel que l'avait annoncé la ministre de l'Égalité des territoires et du Logement en mai (AEF Habitat et Urbanisme n°190049). Le décret précise également que les travaux « dits de précision d'arrêt » sont limités aux seuls ERP.

Lire la suiteLire la suite
Ascenseurs : la FFB et l'USH saluent le report de l'échéance des travaux de modernisation et le moratoire sur le dispositif d'arrêt

La FFB et l'USH font part de leur satisfaction, mardi 14 mai 2013, suite à l'annonce par Cécile Duflot, la ministre de l'Égalité des territoires et du Logement, du report d'un an de l'échéance de la deuxième phase des travaux de modernisation des ascenseurs (AEF Habitat et Urbanisme n°190049). Contrairement à la fédération des ascenseurs et la Fiebca (AEF Habitat et Urbanisme n°189962), constructeurs et bailleurs saluent non seulement le report de l'échéance, mais également la mise en place du moratoire concernant le dispositif de précision d'arrêt de la cabine, et la constitution d'un groupe de travail chargé de réexaminer sa pertinence.

Lire la suiteLire la suite
La fédération des ascenseurs et la Fiebca « regrettent » la décision ministérielle de report de la deuxième échéance travaux

La fédération des ascenseurs déplore, samedi 11 mai 2013, la décision annoncée la veille par le ministère en charge du Logement de reporter à juillet 2014 la deuxième tranche de travaux des ascenseurs (AEF Habitat et Urbanisme n°190049). Laquelle décision « va ralentir très fortement la mise en sécurité du parc pourtant indispensable pour les usagers, et menace a minima plus de 2 000 emplois » (1 500 emplois directs et 500 emplois induits). Quant au lancement d'un moratoire sur le décalage de seuil des appareils des bâtiments d'habitation, la fédération considère qu'il s'agit d' « un signal fort susceptible de reporter bien au-delà d'un an le processus en cours, voire de dissuader certains copropriétaires de poursuivre sur l'ensemble des mesures ».

Lire la suiteLire la suite