Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

"Il y a encore des forteresses à convaincre" concernant l'utilité de l'apprentissage (François Rebsamen)

"Je souhaite que cet objectif [500 000 apprentis] soit partagé par tous les ministres du Travail car il faut avancer ensemble sur l’apprentissage", déclare François Rebsamen, ministre du Travail, le jeudi 22 mai 2014, à l’occasion du renouvellement de la convention entre l’État d’une part, et les CCI et le CCCA-BTP (1) d’autre part sur le développement de l’apprentissage. Une "bonne idée" lancée en 2009 par Laurent Wauquiez, alors secrétaire d’État chargé de l’Emploi du gouvernement Fillon, souligne-t-il. Le montant de la subvention versée par l’État en 2014 à ces deux acteurs et à l’APCMA pour la rémunération de 266 développeurs de l’apprentissage chargés de démarcher les entreprises s’élève à quatre millions d’euros.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Développeurs de l'apprentissage : les CCI s'engagent à signer 10 000 nouveaux contrats d'ici à 2014

Thierry Repentin, ministre délégué à la Formation professionnelle et à l'Apprentissage, et André Marcon, président de CCI France, ont signé mardi 12 février 2013 un troisième avenant à la convention d'objectifs et de moyens pour le développement de l'apprentissage conclue en 2009 entre l'État et le réseau des chambres de commerce (AEF n°292058). Cet avenant prévoit une subvention de l'État de 1,7 million d'euros visant à financer la moitié de la rémunération de 100 développeurs de l'apprentissage, soit le même montant que l'an dernier (AEF n°231576). Cette somme est imputée sur le budget du compte d'affectation spéciale « financement national du développement et de la modernisation de l'apprentissage ». Les CCI, à travers le dispositif des « développeurs de l'apprentissage », s'engagent à contacter, d'ici au 31 décembre 2013, 50 000 entreprises - la moitié des « contacts » devant correspondre à des visites - afin de créer 10 000 contrats d'apprentissage supplémentaires. Ces objectifs sont déclinés au niveau régional.

Lire la suiteLire la suite