Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les solutions de sécurité des commerces de Brink's, Compusafe et Compuself, totalisent environ 1 250 clients

Les deux solutions de la société de transport de fonds Brink’s, dénommées "Compusafe" et "Compuself" et lancées en 2008 et 2010, qui visent à répondre aux nouveaux besoins de sécurité des commerces, totalisent désormais environ 1 250 clients, annonce Brink’s, jeudi 22 mai 2014. Avec ces solutions de "gestion sécurisée des encaissements des points de vente" et de "management intégral du circuit d’encaissement en cash", "il n’y a plus de fonds disponibles pour les malfaiteurs, et donc plus de butin potentiel", souligne Patrick Lagarde, le P-DG de Brink’s France.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Transport de fonds : un décret rendra obligatoire en juillet 2014 les mallettes maculantes

Un décret va rendre obligatoire, à partir du 1er juillet 2014, les dispositifs de neutralisation des billets pour tout déplacement sur la voie publique par un transporteur de fonds. C'est ce qu'indique le décret du 25 octobre 2013 publié au journal officiel précisant les conditions de desserte dans le transport de fonds et adaptant les dispositions relatives au transport de monnaie transfrontalier du règlement européen du 16 novembre 2011 (AEF Sécurité globale n°462111). « Les fonds sont placés dans des dispositifs garantissant qu'ils pourront être rendus impropres à leur destination et qui sont, soit en nombre au moins égal à celui des points de desserte, soit sont équipés d'un système de collecteur ne pouvant être ouvert que dans une zone ou un lieu sécurisé », précise ainsi l'article 1 du décret du 25 octobre 2013.

Lire la suiteLire la suite