Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le "modèle du renseignement tous azimuts" de la NSA "n’est pas la voie choisie par la France" (Alain Zabulon)

Le "modèle du renseignement tous azimuts" mis en œuvre par la NSA "n’est pas la voie choisie par le pouvoir politique en France", déclare le coordonnateur national du renseignement, Alain Zabulon, lors du colloque "Numérique, renseignement et vie privée : de nouveaux défis pour le droit", organisé au Sénat, jeudi 22 mai 2014 (lire sur AEF). Les services de renseignement français "sélectionnent avec discernement les informations qui sont strictement nécessaires à la protection du territoire national" et pratiquent "une politique de renseignement intelligente, ciblée sur une analyse de la menace", dit-il. "Il serait illégal, coûteux et inutile de se donner pour objectif de faire une mini NSA en France. Cela ne servirait à rien et serait même dangereux, car ce serait un véritable défi pour les services avec une obligation de résultat de 100 %."

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Contrôle parlementaire du renseignement : Jean-Jacques Urvoas fait le point sur les dispositions introduites par la LPM

« La France va se doter des outils nécessaires à l'instauration d'un véritable contrôle parlementaire de la politique publique du renseignement. Sans verser dans un lyrisme excessif, l'étape est historique et mérite d'être saluée. » Dans une note publiée par la fondation Jean-Jaurès, mardi 4 février 2014, le président de la commission des Lois de l'Assemblée nationale, Jean-Jacques Urvoas (PS, Finistère), revient sur l'extension des prérogatives de la délégation parlementaire au renseignement prévue par la loi de programmation militaire adoptée fin 2013 (AEF Sécurité globale n°474254). La délégation aura accès à davantage de documents et pourra auditionner plus de responsables du renseignement, prélude, pour le député, à une extension de la communauté du renseignement.

Lire la suiteLire la suite