Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Pour la première fois, la Commission entend légiférer sur les émissions de CO2 des camions, bus et autocars

La Commission européenne a adopté, mercredi 21 mai 2014, une stratégie pour réduire les émissions de CO2 des camions, des autobus et des autocars, et annoncé une législation en ce sens pour "l'année prochaine". Actuellement, seules les émissions de CO2 des voitures et des camionnettes sont réglementées. Elles pourraient le devenir à terme pour les véhicules utilitaires lourds neufs, la Commission chiffrant à 30% la réduction possible "à moindre coût" des émissions de gaz à effet de serre grâce à l'utilisation de "technologies de pointe".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Émissions de CO2 des véhicules : le Parlement européen vote l'objectif de 95g de CO2/km en séance plénière

Les députés européens, réunis en séance plénière, votent mardi 25 février 2014 l'accord établissant l'objectif d'émissions de 95g de CO2/km en 2020 pour les véhicules légers neufs. Cet accord, validé le 29 novembre 2013 par les représentants permanents des États membres de l'UE (AEF n°469072), fixe cet objectif de 95 g/km et autorise plusieurs flexibilités durant les années 2020, 2021 et 2022, ce qui repousse au 1er janvier 2023 l'entrée en vigueur de l'objectif pour 100 % de la flotte. Ces négociations ont eu lieu alors que l'Allemagne avait refusé d'adopter le compromis trouvé en juin ; elles ont été pilotées par la présidence lituanienne du Conseil de l'UE, mandatée lors du Conseil Environnement d'octobre (AEF n°460940). Le Bureau européen des unions de consommateurs salue un vote qui permettra aux conducteurs d'économiser 465 euros de carburant par an.

Lire la suiteLire la suite
Émissions de CO2 des véhicules : un rapport de TNO dénonce les « flexibilités » utilisées par les fabricants lors du calcul

Un rapport, mené par le cabinet de conseil néerlandais TNO et remis à la Commission européenne en décembre 2012, dénonce « les flexibilités » utilisées par les fabricants automobiles « pour atteindre des valeurs d'émissions de CO2 plus faibles, sans utiliser d'améliorations technologiques sur leurs véhicules ». « En choisissant soigneusement les conditions dans lesquelles les véhicules sont testés, les fabricants peuvent parvenir à des valeurs d'émissions plus faibles que lorsque les véhicules sont sur la route », ajoute le rapport. Il estime à une fourchette comprise « entre 9 et 10 % » la part des réductions d'émissions « qui ne peuvent pas s'expliquer par de nouvelles technologies ». « Cette différence peut s'expliquer par de petites améliorations techniques », mais « surtout, en grande partie, par l'utilisation de plus de flexibilités dans les procédures de test. »

Lire la suiteLire la suite