Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Négawatt publie son scénario énergétique 2011-2050 "dans les moindres détails"

En vue du débat sur la loi de transition énergétique, l'association Négawatt publie, mercredi 21 mars 2014, un "rapport technique approfondi présentant la méthodologie, les hypothèses et les résultats de son scénario 2011-2050". Ce scénario misant sur une sortie du nucléaire en 2033 avait été présenté en septembre 2011 (lire sur AEF). C'est l'un des quatre scénarios (1) utilisés dans le cadre du débat national sur la transition énergétique du premier semestre 2013 et dont l'examen a notamment abouti à ce que François Hollande se prononce pour une division par deux de la consommation énergétique à l'horizon 2050. Négawatt a toutefois été plusieurs fois critiqué, en particulier par l'UFE (Union française de l'électricité) qui a mis en avant le fait que son "hypothèse sous-jacente" "repose sur un PIB constant, c’est-à-dire décroissant par habitant puisque la démographie, elle, augmente".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Transition énergétique : la mise en oeuvre du scénario Négawatt pourrait générer 89 000 emplois supplémentaires en 2030 dans le bâtiment

235 000 emplois supplémentaires seraient générés d'ici à 2020 si le scénario de transition énergétique à l'horizon 2050 élaboré par l'association Négawatt venait à se réaliser (1), lequel, pour mémoire, vise une sortie progressive du nucléaire tout divisant par quatre les émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2050. C'est en tout cas l'avis de Philippe Quirion, économiste de l'environnement, chargé de recherche au Cired, qui a présenté vendredi 29 mars 2013 son étude « L'effet net sur l'emploi de la transition énergétique en France : une analyse input-output du scénario Négawatt », conduite pour le compte de l'association. La mise en oeuvre de ce scénario engendrerait ainsi un gain de 439 000 emplois en 2025, et de 632 000 emplois en 2030, essentiellement grâce à la création d'activité dans le secteur de la rénovation énergétique des bâtiments. Celle-ci devrait porter le solde net à 89 000 emplois supplémentaires dans le bâtiment en 2020.

Lire la suiteLire la suite
Le scénario Négawatt aboutit à un effet positif sur l'emploi (Philippe Quirion, CNRS)

La mise en œuvre du scénario Négawatt générerait 235 000 emplois de plus que le scénario tendanciel en 2020, 439 000 de plus en 2025 et 632 000 de plus en 2030, chiffre Philippe Quirion, chargé de recherche au Cired (Centre international de recherches sur l'environnement et le développement) dans son « analyse input-output » du scénario, présentée vendredi 29 mars 2013 à Paris. Ce scénario table sur l'atteinte du facteur 4 en 2050 tout en sortant du nucléaire en 2033 (AEF n°231617). La rénovation des bâtiments est le secteur le plus générateur d'emplois (213 000 en 2020, 473 000 en 2030). Viennent ensuite les énergies renouvelables (187 000 en 2020 à 335 000 en 2030), les transports en commun (69 000 à 248 000 pendant la même période) puis la sensibilisation et l'information des citoyens (6 000 à 5 000). Cette étude a vocation à être versée au débat national sur la transition énergétique, précise Thierry Salomon, président de l'association Négawatt et membre du groupe d'experts du débat.

Lire la suiteLire la suite
Présidentielle 2012 : Négawatt présente dix mesures pour « réussir la transition énergétique »

Négawatt publie son « manifeste » pour « réussir la transition énergétique » (1), vendredi 20 janvier 2012, après avoir présenté fin septembre 2011 son scénario énergétique pour 2050 qui vise la sobriété (besoins en énergie primaire divisés par trois par rapport au scénario tendanciel) et une marginalisation des énergies non renouvelables (AEF n°231617). Deux travaux dont les membres de l'association d'experts en énergie espèrent que les équipes des candidats à la présidentielle s'empareront dans leur campagne. « Du côté des écolos, beaucoup de choses sont reprises [Hélène Gassin, « contributrice » lors de la rédaction du manifeste, est en charge du climat et de l'énergie dans l'équipe d'Eva Joly]. J'ai été invité à un débat de François Bayrou samedi dernier. Avec le PS, c'est un peu plus compliqué : il y a eu des écoutes très fortes, d'autres moins », indique Thierry Salomon, président de Négawatt.

Lire la suiteLire la suite