Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Comment l’académie de Toulouse fait face à la problématique des remplacements

Un territoire très étendu, des zones rurales peu attractives et un vivier insuffisant dans certaines disciplines font que la problématique du remplacement dans l’académie de Toulouse est "complexe à prendre en compte", selon les termes utilisés par Jean-Jacques Vial, le DRH du rectorat. Il réagit suite au "bilan catastrophique" dressé dans ce domaine par la FCPE. L’association des parents d’élèves estime que 100 000 heures de cours n’ont pas été remplacées dans le second degré, depuis la rentrée, dans le département de la Haute-Garonne. Pour faire face à une situation qu’il qualifie lui-même de "regrettable", le rectorat cherche à diversifier ses recrutements de remplaçants (étudiants, ingénieurs, retraités), tout en les accompagnant au mieux par la mise en place de formations et de tutorat.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Remplacement des enseignants : « Seules 0,05 % des demi-journées n'ont pas été remplacées » (Luc Chatel)

« Seules 0,05 % des demi-journées [de cours] n'ont pas été pas remplacées » dans le second degré en janvier 2012, fait savoir Luc Chatel, mercredi 8 février 2012. Le ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative réagit aux chiffres publiés par la FCPE lundi 6 février, qui a recensé « 3264 demi-journées d'absence » non-remplacées sur son site 'ouyapacours' (AEF n°221936). Luc Chatel détaille son calcul : « Si l'on rapporte ce nombre de 3 264 demi-journées pour le seul mois de janvier à celui des 5,99 millions de demi-journées de cours des classes du seul second degré sur le même mois de janvier, on aboutit à la proportion suivante : seules 0,05 % des demi-journées n'ont pas été pas remplacées ». « Même si ce chiffre est particulièrement faible, je continue a mobiliser l'ensemble des équipes du ministère afin de réduire au maximum ce taux », assure-t-il.

Lire la suiteLire la suite
Haute-Garonne : plus de 200 enseignants non remplacés depuis septembre, selon la FCPE. « Pas de diminution des moyens », répond l'IA.

La FCPE Haute-Garonne recense plus de 200 enseignants non remplacés depuis septembre 2011, dans le département de la Haute-Garonne, annonce-t-elle dans un communiqué de presse daté du 3 novembre 2011. Elle s'appuie sur les déclarations d'absences d'enseignants laissées sur son site ouyapascours par les parents d'élèves. Un chiffre identique à celui de l'année précédente, sur la même période, même si « cet outil est loin d'être exhaustif » selon Hélène Rouch, présidente de l'association des parents d'élèves de la Haute-Garonne. Le nombre de déclarations d'absence est en augmentation dans le primaire et représente 10 % des absences recensées. Deux-tiers des déclarations concernent des non-remplacements de « long terme », de plus d'une semaine. De son côté, Michel-Jean Floc'h, IA-DSDEN de la Haute-Garonne, affirme qu'il n'y a pas eu de diminution des moyens de remplacement dans le premier degré.

Lire la suiteLire la suite