Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Plusieurs associations préconisent un meilleur accueil des victimes dans les commissariats (audition à l'Assemblée)

"Il est nécessaire d'améliorer l'accueil des victimes dans les commissariats", explique Alain Boulay, président de l'Apev, une association d'aide aux parents dont un enfant a disparu ou a été assassiné, mardi 20 mai 2014. Auditionné par la mission d'information sur la lutte contre l'insécurité sur tout le territoire, il souligne que lorsqu'une victime se rend dans un commissariat pour déposer plainte, elle doit d'abord passer par l'accueil pour se présenter et ainsi "tout le monde est courant" de ses problèmes. Il préconise donc la création de sas "pour venir parler à la personne de l'accueil, sans que personne n'entende". Il dénonce aussi le fait que dans les salles d'attentes des commissariats se mélangent aussi bien "les délinquants convoqués que les personnes qui viennent porter plainte".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi