Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Un nouveau document détaille le projet de socle commun et les principes de sa validation ; les syndicats sont partagés

"Les langages fondamentaux", "les méthodes et outils d’apprentissage", "la formation de la personne et du citoyen", "l’observation et la compréhension du monde", "l’activité humaine dans un monde en évolution" : tels sont les "cinq grands domaines de formation" dont relèvent les connaissances et compétences à acquérir dans le cadre du socle et dont l’ensemble définit les composantes de la culture commune. Ces domaines sont détaillés dans un projet de socle commun, communiqué par le CSP aux organisations auditionnées cette semaine et dont AEF a eu copie. Ce document, en date du 16 mai, comporte également des principes de validation du socle commun et de l’évaluation des élèves. Les organisations syndicales font part de points de vue différents mais insistent sur le fait que ce document doit encore évoluer et notamment la partie sur la validation.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Les nouveaux programmes de maternelle s'appliqueront en 2015, ceux de la scolarité obligatoire en 2016

Le ministre de l'Éducation nationale accorde au Conseil supérieur des programmes, « un temps additionnel » pour concevoir les nouveaux programmes, dans un courrier adressé à son président Alain Boissinot rendu public par le ministère le 20 février 2014. La proposition d'une nouvelle définition du socle commun devra être rendue au « milieu du mois de mai 2014 ». Le retour du CSP sur le programme de la maternelle est attendu pour « juillet 2014 » avec une application « à la rentrée 2015 ». Toutefois, le ministre attend des propositions « d'ajustements des programmes existants de l'école élémentaire d'ici la fin mai 2014 » pour les mettre en place « dès la rentrée 2014 ». Enfin, les orientations sur les programmes de la scolarité obligatoire sont attendues pour « janvier 2015 », pour une « application à la rentrée 2016 ».

Lire la suiteLire la suite
Programmes de 2008 : « Il y a trop à apprendre et trop tôt » (synthèse de la concertation)

« La volonté de réaffirmer les cycles dans l'écriture des prochains programmes est clairement énoncée : des programmes par cycles, allégés, mieux répartis au cours de la scolarité à l'école primaire dans le cadre du socle commun de connaissances, de compétences et de culture », indique la conclusion du rapport de synthèse de la consultation nationale sur les programmes de l'école primaire (1), daté du 3 décembre 2013. « Le programme pourrait alors devenir le gage d'une scolarité réussie, le garant de l'équité et de l'égalité sociale et scolaire ». En règle générale, les enseignants estiment qu'il « y a trop à apprendre et trop tôt », dénoncent une « primarisation » de la maternelle, souhaitent un recentrage sur les fondamentaux -français et en mathématiques- en cycle 2 pour leur redonner du sens. Quant au cycle 3, ils préconisent un allégement et un « report de certaines notions » au collège, mais aussi davantage de « transversalité » (2).

Lire la suiteLire la suite
Les membres du Conseil supérieur des programmes, présidé par Alain Boissinot

Le ministère de l'Éducation nationale annonce jeudi 10 octobre 2013 la nomination d'Alain Boissinot, docteur en littérature française, ancien recteur de l'académie de Versailles (AEF n°198805), à la présidence du Conseil supérieur des programmes (CSP) et d'Anny Cazenave, chercheuse et membre de l'Académie des sciences, à la vice-présidence. Les autres personnalités qualifiées membres du conseil sont : Marie-Claude Blais (maître de conférences en sciences de l'éducation), Xavier Buff (professeur des universités en mathématiques), Agnès Buzyn (professeure d'université, praticien hospitalier et enseignante), Éric Favey (secrétaire général adjoint de la Ligue de l'enseignement), Roger-François Gauthier (IGAENR), Denis Paget (professeur de lettres modernes), Sylvie Plane (professeure des universités en sciences du langage), Agnès Van Zanten (sociologue). Le conseil comprend également 3 députés, 3 sénateurs et 2 membres de Cese.

Lire la suiteLire la suite