Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

"La Commission Barroso II n’a fait que rationaliser et examiner les textes" (3 questions à Matthieu Wemaëre)

Le deuxième mandat du président de la Commission européenne José Manuel Barroso s’achève en octobre 2014. Matthieu Wemaëre, avocat spécialisé en droit de l’environnement et chercheur, analyse pour AEF le bilan de son action sur les thématiques environnementales et de développement durable, à l'occasion des élections européennes qui auront lieu dans les 28 États membres du 22 au 25 mai, afin d’élire les 751 députés du Parlement européen au scrutin proportionnel. "D’une manière très générale, le bilan de Barroso est très mitigé car il n’y a pas eu de volonté politique. Monsieur Barroso n’est pas un écologiste", juge-t-il, ajoutant que lors de ce deuxième mandat, "la ligne a été de ne pas proposer de sujets. Il était dans un examen de ce que l’on fait, dans la rationalisation des textes existants".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Les principales réactions au paquet énergie-climat 2030 de la Commission européenne

La Commission européenne a présenté, mercredi 22 janvier 2014, le paquet énergie-climat 2030 de l'UE, prévoyant un objectif contraignant de réduction de gaz à effet de serre de 40 %, un objectif « contraignant à l'échelle de l'UE » d'au moins 27 % d'énergies renouvelables dans la consommation finale d'énergie d'ici 2030 et pas d'objectif d'efficacité énergétique (AEF n°473237). Le précédent paquet pour 2020 comprenait trois objectifs (20 % de réduction de GES, 20 % d'énergies renouvelables, et 20 % de gain d'efficacité énergétique), dont les deux premiers sont contraignants. Les organisations environnementales dénoncent un « manque d'ambition » de la Commission. « On a évité le pire » pour l'eurodéputée Corinne Lepage (Alde, FR). Le paquet « n'est réaliste que si un accord sur le climat contraignant pour tous est conclu en 2015 », prévient la fédération professionnelle Business Europe.

Lire la suiteLire la suite
URGENT. La Commission européenne présente une série de « principes minimaux » sur les gaz de schiste

La Commission européenne présente, mercredi 22 janvier 2014, dans le cadre du paquet énergie-climat 2030, ses recommandations sur les « principes minimaux » communs aux États membres avant tout projet d'exploration et d'exploitation des gaz de schiste par technique de la fracturation hydraulique dans l'Union européenne (1). Portées par le commissaire à l'Environnement Janez Potocnik, ces recommandations exigent une étude d'impact environnemental avant tout projet et fixent le principe d'information du public sur l'utilisation des produits chimiques. Ce nouveau cadre, qui devra être appliqué par les États membres dans les six mois suivant sa parution au Journal officiel de l'UE, représente une formule plus souple et moins contraignante qu'un projet de directive, officiellement écarté par la Commission européenne pour des raisons de « rapidité d'application ».

Lire la suiteLire la suite