Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

"Face à l'ampleur de la réforme, un certain immobilisme des entreprises est tout à fait possible" (Jean Wemaëre, FFP)

"Il s’agit d’une réforme d’ampleur, sûrement la plus systémique depuis le cadre hérité de la loi Delors […], un certain immobilisme est donc tout à fait possible, d’autant plus que les décrets d’application ne paraîtront au plus tôt qu’à la fin juin." Dans un entretien accordé à l’AEF, le président de la FFP, Jean Wemaëre, nuance toutefois cette inquiétude des organismes privés de formation par le fait que "les entreprises devront assurer leur devenir, et donc la formation, de leur capital humain". La FFP vient de transmettre au Premier ministre, Manuel Valls, et au ministre du Travail, François Rebsamen, une lettre pour appeler à une "mobilisation générale" de tous les acteurs pour éviter ce possible "trou d’air" dans les pratiques de formation des entreprises. Jean Wemaëre analyse également les enjeux de la réforme pour les organismes de formation.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La loi relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale publiée au Journal officiel

La loi n° 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale est publiée au Journal officiel du jeudi 6 mars 2014. Cette loi porte à la fois les réformes de la formation professionnelle (notamment pour ce qui est du financement et de la mise en oeuvre du CPF-compte personnel de formation), issues de l'accord national interprofessionnel du 14 décembre 2013, de l'apprentissage (avec en particulier la nouvelle répartition de la taxe d'apprentissage) et de la démocratie sociale (en particulier sur la représentativité patronale et le financement de la démocratie sociale). Après un examen en procédure accélérée, qui a notamment vu les parlementaires supprimer la réforme de l'inspection du travail initialement inscrite par le gouvernement dans le texte définitivement adopté par le Parlement les 26 et 27 février.

Lire la suiteLire la suite
Projet de loi formation : la FFP appelle le Parlement à ne pas affaiblir la réforme voulue par les partenaires sociaux

« La FFP [Fédération de la formation professionnelle] appelle à préserver l'esprit et l'élan de l'ANI en n'affaiblissant pas les dispositifs élaborés par les partenaires sociaux. » Dans un communiqué diffusé mercredi 22 janvier 2014 dans la foulée de l'adoption du projet de loi relatif à la formation professionnelle, à l'emploi et au dialogue social (AEF n°473226), l'organisation patronale fait part de « l'accueil positif » qu'elle réserve à ce texte, tout en soulignant qu'elle « restera vigilante pendant la discussion du projet de loi » au Parlement. Ainsi, tout en rappelant son « soutien à la nouvelle ambition que l'ANI du 14 décembre donnait à la formation professionnelle en France », le président de la FFP, Jean Wemaëre, souligne « les points qui, dans la transposition qu'en fait le projet de loi à ce jour, peuvent mettre en péril l'atteinte de ses objectifs ».

Lire la suiteLire la suite