Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Plusieurs élus d'outre-mer demandent des renforts de policiers et de gendarmes lors d'une audition à l'Assemblée

"Le niveau d'insécurité est devenu alarmant à Mayotte et je demande une mobilisation rapide de moyens", affirme Thani Mohamed-Soilihi, sénateur PS de Mayotte, lors de son audition par la mission d’information sur la lutte contre l'insécurité sur tout le territoire, mardi 20 mai 2014. "Les effectifs de police ont sensiblement augmenté, mais Mayotte reste le département d'outre-mer le moins bien couvert par les forces de l’ordre. L'opportunité de créer une zone de sécurité prioritaire devrait être examinée. J'espère que sa mise en place interviendra dans les meilleurs délais", souligne-t-il. Chantal Berthelot, députée SRC de la Guyane, salue pour sa part les bénéfices des ZSP, mais regrette que la police ne soit présente qu'à Cayenne et non dans les autres villes du département. Elle demande en outre des "moyens supplémentaires" pour la police et la gendarmerie.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La violence en Guadeloupe « menace les fondements mêmes de la société » (Circulaire de Christiane Taubira)

La violence a atteint en Guadeloupe « un niveau qui est sans commune mesure avec les autres régions françaises, et qui menace les fondements mêmes de la société », indique la garde des Sceaux, Christiane Taubira, dans une circulaire de politique pénale territoriale pour la Guadeloupe, publiée au bulletin officiel du ministère de la Justice du 31 janvier 2014. Dans une seconde circulaire, publiée le même jour et consacrée à la Martinique, Christiane Taubira, constate que, dans cette région, « les violences et les infractions à la législation sur les stupéfiants atteignent un niveau préoccupant ». Elle fixe donc les objectifs principaux de la politique pénale sur ces deux territoires : « réduire les violences, maîtriser la surpopulation carcérale et ses effets, affermir la lutte contre la criminalité financière et organisée et préserver la richesse du patrimoine naturel ».

Lire la suiteLire la suite
Le ministère de la Justice présente une circulaire de politique pénale territoriale pour la Guyane

« À ce jour, la Guyane est le troisième département le plus violent de France », indique la garde des Sceaux, Christiane Taubira, dans une circulaire de politique pénale territoriale pour la Guyane datée du 19 février 2013. Ce texte, publié au bulletin officiel du ministère de la Justice du jeudi 28 février 2013, précise que « les actes de violences avec arme doivent constituer un point de vigilance particulier pour le parquet, qu'ils s'inscrivent dans le cadre des activités d'orpaillage illégal ou qu'ils soient menés par des groupes armés, souvent originaires des pays voisins, y compris sur les cours d'eau ou en mer au préjudice de pêcheurs plaisanciers ou professionnels. La prévention de tels comportements nécessite une action forte tendant à réduire au maximum la possession d'armes hors cadre légal ».

Lire la suiteLire la suite