Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Élections européennes : la protection des données et la gestion des frontières au coeur des programmes des partis

Surveillance sur internet, espace Schengen, Charte des droits fondamentaux… À quelques jours des élections des représentants au Parlement européen, dimanche 25 mai 2014, AEF Sécurité globale examine les propositions des principaux partis français en matière de sécurité.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Schengen, Europol, Frontex : Manuel Valls fait le point sur différents dossiers européens

Manuel Valls soutient l'initiative européenne des « Frontières intelligentes » (AEF Sécurité globale n°229522), explique-t-il, mardi 17 décembre 2013. Ces projets « sont nécessaires mais les négociations seront longues », ajoute-t-il. Le ministre de l'Intérieur fait le point sur différents dossiers européens devant la commission des Affaires européennes de l'Assemblée nationale, notamment Schengen, Frontex et la réforme d'Europol.

Lire la suiteLire la suite
Le système européen de surveillance des frontières, Eurosur, devient opérationnel dans 19 pays, lundi 2 décembre 2013

Le système européen de surveillance des frontières, Eurosur (AEF Sécurité globale n°225744), devient opérationnel, lundi 2 décembre 2013, indique la Commission européenne (AEF Sécurité globale n°461184). Il « entre en action », dans 19 pays européens, dont la France. Eurosur « dotera l'Union et ses États membres d'instruments plus adaptés à la lutte contre la criminalité transfrontière, telle que la traite des êtres humains ou le trafic de stupéfiants, tout en permettant de détecter les embarcations de fortune en détresse et de leur prêter assistance, dans le plein respect des obligations européennes et internationales ».

Lire la suiteLire la suite