Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Examens professionnels du second degré : un taux de réussite de 82%, en hausse de 1,8 point en 2013 (Depp)

À la session 2013, 654 800 candidats se sont présentés aux examens professionnels des niveaux IV et V et 535 500 d'entre eux les ont réussis, indique une note de la Depp consacrée à la session 2013 des examens professionnels du second degré et publiée en mai 2014. Le taux global de réussite atteint 82 %, soit une hausse de 1,8 point par rapport à 2012. Les candidats présents aux examens de niveau V représentent 66 % des candidats aux diplômes professionnels. "Les académies de l'Ouest de la France réussissent mieux", quel que soit l’examen. Le taux de réussite au baccalauréat professionnel dans l’académie de Strasbourg recule de 3,3 points. La progression est importante pour les académies de Créteil et Nancy-Metz (hausse supérieure à 2 points en un an).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Baccalauréat 2013 : le taux de réussite augmente dans les trois voies (Depp)

"Avec 678 000 candidats et 589 200 lauréats, le taux de réussite augmente à la session 2013 du baccalauréat" indique la Depp dans une note d’information datée de mars 2014 donnant les résultats définitifs du diplôme pour 2013. Toutes voies confondues, ce taux s’élève à 86,9 %, soit 2,4 points de plus qu’en 2012 : 92 % dans la voie générale (+2,4), 86,5 % dans la voie technologique (+3,2) et 78,9 % dans la voie professionnelle (+0,5). La Depp indique qu’en un an "le nombre de candidats au baccalauréat a diminué de près de 44 000, après une augmentation de plus de 70 000 entre 2010 et 2012", conséquence de la réforme de la voie professionnelle. Celle-ci porte la part de bacheliers professionnels dans une génération à plus de 20 % et la part totale des bacheliers à 73,7 %. Les meilleurs taux de réussite sont toujours obtenus par les académies de Rennes et Nantes.


Lire la suiteLire la suite
La rénovation de la voie professionnelle a atteint son objectif d'élévation du niveau des élèves (Depp)

La réforme du baccalauréat professionnel en trois ans « augmente les chances pour un collégien s'orientant dans la voie professionnelle de devenir bachelier », indique la Depp dans le dernier numéro de la revue « Éducation et formation », parue en janvier 2014 et consacré au décrochage scolaire. Dans un article intitulé « Le baccalauréat professionnel en trois ans après la troisième : vers une élévation du niveau des élèves ? », Florence Defresne et Mireille Dubois montrent qu'à l'issue de leur cursus, 53 % des entrants en seconde professionnelle obtiennent, au bout de trois ans, un baccalauréat « alors que seulement 38 % des entrants en seconde BEP ont connu le même succès en quatre ans ». Les auteures soulignent néanmoins que « cette conclusion reste provisoire » et « doit être confirmée ».

Lire la suiteLire la suite