Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Faucheurs OGM : Geneviève Fioraso souscrit "complètement" à la déclaration des présidents d'organismes et de la CPU

"Je ne peux commenter une décision de justice, mais je souscris complètement au texte signé par tous les présidents et directeurs des organismes de recherche et de la CPU qui ont témoigné, avec moi, de leur solidarité à l’Inra au lendemain du jugement de la cour d’appel de Colmar, lors d’une réunion au ministère", déclare à AEF Geneviève Fioraso, secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, lundi 19 mai 2014. Le même jour, douze responsables d’organismes et de la CPU ont rendu publique une "déclaration" commune pour demander une "clarification de l’interprétation du cadre législatif et réglementaire encadrant l’expérimentation scientifique", après que la cour d’appel de Colmar a relaxé au pénal 54 "faucheurs volontaires" qui avaient détruit une expérience OGM de l’Inra (lire sur AEF). De son côté, SUD Recherche EPST met en cause la communication de l’organisme.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
OGM : le SNTRS-CGT « condamne » la destruction de vignes transgéniques de l'Inra qui relève d'une « démarche obscurantiste »

Le SNTRS-CGT « condamne cette destruction qui freine la progression des connaissances, notamment sur le fonctionnement des plantes dans leur environnement », déclare dans un communiqué le secrétaire général du syndicat, Daniel Steinmetz, jeudi 2 septembre 2010, en réaction aux « arrachages de vignes transgéniques à l'Inra de Colmar » (Haut-Rhin), à la mi-août (AEF n°262359). « Cet arrachage correspond à une démarche obscurantiste qui n'est ni de l'intérêt de la recherche, ni de la défense de l'environnement, ni de la protection des agriculteurs », affirme le secrétaire général. « Dans un contexte où la politique du gouvernement déstructure la recherche en biologie végétale en affaiblissant les organismes publics impliqués, ces arrachages ont des effets désastreux », poursuit-il. « C'est une attaque supplémentaire contre la recherche en biologie végétale. »

Lire la suiteLire la suite