Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

KETs (technologies clés) : l'Europe pourra soutenir des projets "proches du marché, jusqu'à la production" (M. Barnier)

Pour les projets liés aux KETs (1), les fonds régionaux européens "pourront pour la première fois soutenir des projets proches du marché, jusqu’à la production", affirme Michel Barnier, commissaire européen au Marché intérieur et commissaire par intérim à l’Industrie et l’Entrepreneuriat, lors du second sommet sur les "technologies clés génériques", le 19 mai 2014 à Grenoble (lire sur AEF). Dans le septième PCRD, l’Europe finançait des projets correspondant à des niveaux de maturité technologique (2) de 1 à 4, explique Jean Therme, directeur de la recherche technologique du CEA et président du "groupe de haut niveau" sur les KETs (lire sur AEF). "Avec Horizon 2020, il sera possible de financer jusqu’au niveau 8 et les fonds Feder pourront aller jusqu’au niveau 9." Le programme européen Horizon 2020, doté de 80 milliards d’euros, a une enveloppe spécifique pour les KETs, de 6 milliards.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Adoption du brevet européen : « Une contribution décisive à la relance de l'économie » (Michel Barnier, commissaire européen)

« Avec cet accord dont la portée est considérable, le Parlement européen et le Conseil apportent une contribution décisive à la mise en oeuvre de l'agenda de la relance de l'économie et de la croissance », déclare le commissaire européen au Marché intérieur et aux Services financiers Michel Barnier, auteur de la proposition législative sur le brevet unitaire, en réaction à l'annonce de l'adoption par ces deux instances européennes du règlement instaurant le brevet unitaire les 10 et 11 décembre 2012 (AEF n°200197). « L'aboutissement du dossier du brevet unitaire doit entraîner d'autres résultats concrets dans la mise en oeuvre de cet agenda. L'économie, les entreprises, les consommateurs ont besoin de ces réalisations. Et les citoyens attendent également des preuves concrètes, comme c'est le cas aujourd'hui avec le brevet, de ce que nous faisons ensemble pour le progrès économique et pour l'emploi, c'est-à-dire pour le bénéfice de tous les Européens. »

Lire la suiteLire la suite