Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

"Les braquages de bijouteries à Paris vont se calmer" (Philippe Huetz, BRB)

"Je pense que les braquages de bijouteries à Paris vont se calmer", affirme le commissaire Philippe Huetz. Dans une interview accordée à AEF Sécurité globale, l'adjoint au chef de la BRB (brigade de répression du banditisme) de la police judiciaire parisienne revient sur les braquages dont ont été victimes de nombreuses bijouteries ces derniers mois. "Le travail fourni depuis deux ans nous a permis d’interpeller un grand nombre d’équipes capables de s’attaquer aux bijouteries du quartier de la place Vendôme par exemple", explique-t-il. Ces interpellations auront "un impact sur la tranquillité des gens". Pour lutter contre le grand banditisme, de plus en plus souvent originaire d'autres pays, Philippe Huetz souligne l'importance de la collaboration avec les policiers étrangers. "De plus en plus, nous avons un interlocuteur unique qui est la DCI."

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Sécurisation des bijouteries : des députés proposent de créer un crédit d'impôt (loi de finances rectificative)

Un amendement au projet de loi de finances rectificative 2013, déposé le 28 novembre 2013 par les députés Dino Cinieri (Loire, UMP), Arlette Grosskost (Haut-Rhin, UMP) et Yves Foulon (Gironde, UMP), propose de créer un crédit d'impôt en faveur des bijoutiers et des horlogers « en vertu des dépenses supportées pour l'amélioration de la sécurisation de leurs locaux commerciaux ». Le projet de loi de finances rectificative 2013, actuellement renvoyé à la commission des Finances, de l'Économie générale et du Contrôle budgétaire de l'Assemblée nationale, sera de nouveau débattu en séance publique vendredi 6 décembre 2013.

Lire la suiteLire la suite