Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

41 % des bénéficiaires de l’aide à domicile jugent leur structure légitime pour vendre des produits de la silver économie

Plus de la moitié des personnes bénéficiaires d’une aide à domicile trouvent "cohérent et légitime" que leur structure d’intervention leur donne de l’information sur les produits et technologies innovants visant à faciliter la vie à domicile et 4 sur 10 l’estiment même légitime pour leur vendre ces produits. C’est ce que révèle une étude qualitative commandée par le réseau d’aide et de soins à domicile UNA auprès des 50-80 ans et publiée jeudi 15 mai 2014 (1). On constate une césure entre les plus âgés (75-80 ans) qui préfèrent recevoir de l’information et les plus jeunes (50-59 ans), dont plus des deux tiers jugent leur structure légitime pour vendre des produits de la silver économie. Le principal frein à l’utilisation ou à l’achat de ce type de produits est le fait de "n’en avoir jamais entendu parler auparavant", voire la peur de ne pas savoir l’utiliser pour les plus âgés.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
UNA s'inquiète de la baisse « absurde » des dépenses départementales d'aide à domicile

Le réseau professionnel Una fait part, dans un communiqué en date du 24 février 2014, de son inquiétude quant à la baisse des dépenses départementales d'aide à domicile. Dans un récent dossier de la Drees (AEF n°476862), ces dépenses brutes s'avèrent en effet en recul de 1,5 % entre 2011 et 2012, et diminuent même de 11 % pour les autres formes d'aide (aide ménagère, portage de repas et autres aides). Les versements d'APA domicile reculent quant à eux de 2,8 %. Une situation d'autant plus « absurde » pour UNA que « les besoins et les attentes augmentent », avec une hausse sur 2012 de 1 % du nombre de personnes aidées (690 000). UNA estime également que les 650 millions de la Casa, transférés vers le secteur de l'aide à domicile, dans le cadre du projet de loi Autonomie, sont « insuffisants » au regard des besoins globaux du secteur.

Lire la suiteLire la suite
Quatre acteurs associatifs de l'aide à domicile lancent une pétition pour obtenir un soutien financier public au secteur

« L'aide à domicile est une des bases de notre solidarité nationale ». C'est sur la base de cette conviction que quatre fédérations d'associations œuvrant dans le secteur de l'aide à domicile (1) viennent de lancer une pétition pour obtenir au moins deux premières mesures d'urgence : une augmentation des financements publics via notamment un relèvement des plafonds de l'APA à domicile et une hausse des rémunérations dans le secteur, la valeur du point étant gelée depuis 2009. Bien que le gouvernement ait annoncé la mise en chantier prochaine d'une loi d'orientation et de programmation (AEF n°461000), les quatre auteurs de la pétition déplorent le « détournement » de l'essentiel du produit de la Casa au profit du FSV en 2014. Créée en 2012 pour participer au financement de la future loi cette contribution « doit être utilisée dès 2014 à cette fin » insistent-ils.

Lire la suiteLire la suite