Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

L'Anses pointe la toxicité de certains nanomatériaux et demande un renforcement de l'encadrement réglementaire

L’Anses dévoile son rapport sur l’état des connaissances scientifiques relatives aux nanomatériaux manufacturés mené par un groupe de travail d’une quinzaine d’experts, jeudi 15 mai 2014. L’agence juge ainsi que "malgré la progression des connaissances scientifiques, les incertitudes restent importantes quant aux effets des nanomatériaux sur la santé et l’environnement". "Il y a un travail de traçabilité à faire pour mieux caractériser l’exposition de certaines populations et faire une évaluation des risques", explique Marc Mortureux, directeur général de l’Anses. L’agence appelle également à un renforcement de l’encadrement réglementaire, notamment à travers les règlements CLP et Reach, explique Dominique Gombert, directeur de l'évaluation des risques.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Transparence : la Commission européenne envisage de créer un système d'enregistrement des nanomatériaux (consultation)

La Commission européenne lance, mardi 13 mai 2014, une consultation publique sur les mesures de transparence relatives aux nanomatériaux. Elle interroge les parties prenantes sur la pertinence de créer un système d'enregistrement de ces substances. Cette consultation doit aider à produire une étude d'impact que doit réaliser la Commission pour identifier et développer les meilleurs moyens pour améliorer la transparence des nanomatériaux sur le marché européen. La consultation est ouverte jusqu'au 5 août 2014.

Lire la suiteLire la suite
Nanoparticules : plus de 500 000 tonnes ont été fabriquées ou importées en France en 2012 (Medde)

Environ 282 000 tonnes de substances à l'état nanoparticulaires ont été fabriquées en France en 2012, et plus de 222 000 tonnes ont été importées, selon le premier bilan du dispositif national de déclaration de ces substances, rendu public vendredi 29 novembre 2013 par le ministère de l'Écologie. Il s'agit à 55 % du noir de carbone, à 31 % du dioxyde de silicium, à 7 % du carbonate de calcium, à 3 % du dioxyde de titane, etc. En tout, 3 409 déclarations ont été déposées par 930 acteurs, dont 2 776 par 670 entités françaises. « Ces informations permettront de guider les travaux de recherche et d'expertise sur les risques éventuels et les mesures de gestion adaptées, notamment en faveur des populations les plus sensibles », affirme le ministère.

Lire la suiteLire la suite