Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Fait religieux au travail : les salariés "sont en attente d'un fonctionnement neutre de l'entreprise" (Randstad/Ofre)

L’Institut Randstad et l’Ofre présentent, mercredi 14 mai 2014, pour la deuxième année consécutive, les résultats d’une étude sur le fait religieux en entreprise. Cette étude complète les résultats de 2013 (lire sur AEF) et précise l’attente des salariés : "Pour eux, la religion n’est pas taboue, mais ils sont en attente d’un fonctionnement neutre de leur entreprise". L’enquête montre en effet que 44 % des salariés interrogés sont confrontés au fait religieux au travail : 12 % de manière régulière et 32 % quelques fois par an ou par trimestre, tandis que 56 % ne le sont jamais, ou moins d’une fois par an. En outre, 22 % des personnes interrogées doivent intervenir régulièrement, c’est-à-dire chaque mois ou chaque trimestre, en tant que manager dans des situations ayant une dimension religieuse.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La charte de la laïcité Paprec se heurte à des obstacles juridiques malgré l'adhésion des salariés (Latham et Watkins)

« La charte de la laïcité adoptée par le groupe Paprec (AEF n° 474825), dont le PDG revendique le caractère militant, risque de se heurter à un certain nombre d'obstacles d'ordre juridique, et ce en dépit de l'adhésion des salariés et de l'argument tenant à la sauvegarde de la paix sociale », déclarent à AEF Agnès Cloarec-Mérendon, avocate associée, et Marion de Castelbajac, avocate collaboratrice, au cabinet Latham et Watkins. « En l'état actuel du droit, la légalité de cette charte semble juridiquement discutable, mais ce texte s'inscrit dans une démarche visant à faire évoluer la législation », estiment les avocates. À cet égard, « il convient, dans un premier temps, d'attendre les observations de l'inspection du travail, dont Paprec a indiqué qu'elle allait être consultée dans un délai d'un mois et demi ».

Lire la suiteLire la suite
Laïcité : « Il n'y a ni pertinence, ni utilité à légiférer aujourd'hui » (CNCDH)

« Les auditions réalisées par la CNCDH (Commission nationale consultative des droits de l'homme) et l'étude du droit positif en vigueur montrent qu'en matière de laïcité un équilibre juridique a été trouvé et qu'il n'y a ni pertinence, ni utilité à légiférer aujourd'hui ». C'est ce qu'estime la CNCDH dans un avis rendu le 26 septembre 2013. Selon la CNCDH, « l'arsenal juridique est en la matière très complet, mais ces éléments du droit positif sont peu et mal connus ». « Très peu d'employeurs ou de salariés, du service public ou du secteur privé, sont aujourd'hui formés aux conditions d'application du principe de laïcité ».

Lire la suiteLire la suite