Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Médecins conseillers techniques : "Il faut éduquer les élèves à la santé", en lien avec la formation des enseignants

La loi de refondation "cite la santé parmi les missions de l’école : il ne s’agit pas seulement d’assurer les dépistages et suivis des élèves, mais aussi de les 'éduquer à la santé', d’où le lien avec la formation des enseignants", souligne Marie-Thérèse Roux, présidente de l’association des médecins conseillers techniques de l’Éducation nationale, lors du colloque annuel de l’Ascomed consacré aux "inégalités sociales de santé", organisé du 14 au 16 mai 2014 à Lyon. Outre la formation et le travail en équipe, entre enseignants et personnels de santé, les adhérents de l’Ascomed ont évoqué la réforme de l’éducation prioritaire avec Marc Bablet, chef de bureau à la Dgesco, ainsi que les "marges de manœuvre" des médecins conseillers techniques en ce qui concerne l’absentéisme, le décrochage et l’orientation des élèves. Le prochain colloque de l’Ascomed est prévu en 2015 à Lille.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le Haut conseil de la santé publique appelle à une redéfinition des missions de la médecine scolaire

Le HCSP (Haut conseil de la santé publique) « appelle à une redéfinition des missions de la médecine scolaire » passant par un recentrage des examens de santé des élèves et « une clarification du rôle de ses personnels » dans un avis relatif à la médecine scolaire, daté du 27 février 2013 et publié en juin. Il recommande « une réorganisation de la gouvernance » ainsi qu'une stratégie de formation « ambitieuse ». Ce texte sera suivi d'autres avis du Haut conseil « spécifiques », portant sur le parcours éducatif en santé, les établissements scolaires et la formation des acteurs de la prévention et de l'éducation à la santé à l'école.

Lire la suiteLire la suite
Santé : un rapport parlementaire plaide pour une « clarification au plus haut niveau des missions de l'école »

« Du point de vue des missions » de l'école et de ses personnels relatives à la santé, « aucune nouvelle solution n'est avancée par le ministère de l'Éducation nationale » indiquent les députés Xavier Breton (UMP, Ain) et Martine Pinville (SRC, Charente) dans un rapport « sur la mise en œuvre des conclusions du rapport d'information du 17 novembre 2011 sur la médecine scolaire », enregistré à l'Assemblée nationale en novembre 2012. « Les missions de l'école et de ses personnels relatives à la santé conservent la forme d'un catalogue de prescriptions d'origines et de formes diverses, dans lequel chacun devrait piocher les objectifs lui paraissant les plus facilement atteignables », soulignent les parlementaires. Ils considèrent qu'une « réflexion d'ensemble sur la santé à l'école doit s'appuyer sur une clarification au plus haut niveau des missions de l'école relatives à la santé ». « L'école du XXIe siècle doit être porteuse d'une politique de santé qui lui est propre, non réductible aux missions revenant aux personnels de santé du ministère de l'Éducation nationale », soulignent-ils.

Lire la suiteLire la suite
Médecine scolaire : la Cour des comptes formule sept orientations pour qu'elle « constitue désormais une véritable politique publique »

« Comment valoriser et animer le réseau de la médecine scolaire, comment le faire fonctionner de manière plus efficiente et plus efficace, telles sont les deux questions que le présent rapport posent au Parlement et au gouvernement », indique la Cour des comptes dans un rapport (1) intitulé « Contribution à l'évaluation de la médecine scolaire », présenté devant le comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques (CEC) à l'Assemblée nationale par le président de la juridiction financière, Didier Migaud, jeudi 6 octobre 2011 (AEF n°242951). « La réponse n'est pas seulement technique, elle est fondamentalement politique en ce qu'elle exige des choix clairs pour fixer l'enjeu politique et social, apprécier les besoins réels, déterminer les objectifs, allouer les moyens, animer le réseau et son fonctionnement dans la diversité des territoires, reconnaître la valeur ajoutée et rendre plus attractifs les métiers. Bref, créer les conditions pour que la santé scolaire devienne une politique publique à part entière », souligne la Cour des comptes.

Lire la suiteLire la suite