Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Rythmes scolaires : le rapport de la mission commune d'information du Sénat rejeté

Le rapport de la mission commune d’information du Sénat sur les rythmes scolaires a été rejeté en commission ce mercredi 14 mai 2014. Les groupes UMP, Centristes et Non-inscrits ont voté contre, les Communistes n’ont pas pris part au vote et les Écologistes se sont abstenus, détaille Jean-Claude Carle, sénateur UMP de Haute-Savoie. Le PS et le parti radical de gauche ont voté pour. Il s’agit du premier rapport issu d’une mission commune rejeté. Interrogée par AEF, la rapporteuse PS et sénatrice de Gironde Françoise Cartron accuse les parlementaires ayant voté contre son rapport d’être les "fossoyeurs de l’école de la République et du travail parlementaire." Le rapport "va être détruit", déplore-t-elle. "C’est un scandale, un mépris des personnes auditionnées !"

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Rythmes : Benoît Hamon annonce la reconduction du fonds d'amorçage en 2015-2016

"Le fonds d’amorçage avait été maintenu pour l’année 2014-2015. […] Il sera reconduit pour l’année 2015-2016 et son montant sera calibré pour répondre aux communes qui connaissent de grandes difficultés", annonce le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Benoît Hamon, sur France Inter, le 7 mai 2014. "C’est une manière pour nous de dire que nous voulons que la réforme s’applique en 2014 partout parce que c’est dans l’intérêt de l’enfant". Interrogé sur le montant de ce fonds, Benoît Hamon indique que le gouvernement l'"estimera en fonction des difficultés réelles rencontrées dans certains territoires ruraux, dans un certain nombre de communes". Le décret permettant des assouplissements à la réforme des rythmes scolaires est présenté ce mercredi 7 mai en Conseil des ministres.

Lire la suiteLire la suite