Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le CGEDD recommande de ne pas fixer d'objectif pour le prochain cycle de la directive cadre sur l'eau

Le CGEDD recommande à Laurent Roy, directeur de l’eau et de la biodiversité au ministère de l'Écologie, "de ne pas établir un objectif global fixé a priori pour le deuxième cycle de la directive-cadre sur l’eau que ce soit au niveau national ou de bassin", alors que les objectifs du premier cycle pour 2015 ne seront pas atteints. Dans un rapport sur "l’évaluation à mi-parcours de la mise en œuvre des Sdage (schémas directeurs d’aménagement des eaux)", daté d’octobre 2013 mais rendu public le 13 mai 2014, l’inspection émet quatorze autres recommandations hiérarchisées. Le CGEDD suggère encore par exemple "un recentrage des Sdage sur l’application de la DCE en s’assurant du caractère réaliste des objectifs retenus" ou la réalisation d’un "pilotage plus étroit du rapportage national et communautaire".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le Conseil constitutionnel rendra sa décision sur la QPC relative au classement des cours d’eau le 23 mai

À l'issue de l’audience publique du mardi 6 mai 2014 au Conseil constitutionnel sur une QPC relative au classement des cours d’eau, les Sages annoncent qu’ils vont rendre leur décision "extrêmement rapidement", puisqu’elle sera publique le 23 mai prochain. Pour rappel, le syndicat professionnel France Hydro Électricité soutient que l’établissement de listes de cours d’eau, prévu dans le code de l’environnement (1) et qui oblige à être attentif aux continuités écologiques, méconnaît le principe de la participation du public énoncé à l’article 7 de Charte de l’environnement. Il a donc saisi le Conseil d’État le 22 janvier 2014, qui à son tour a transmis une QPC le 26 mars dernier au Conseil constitutionnel. À la barre, FNE et la Fédération nationale pour la pêche et la protection du milieu aquatique, rejoints par le gouvernement, assurent que l'esprit de la loi a bien été respecté.

Lire la suiteLire la suite
Politique de l'eau : la deuxième partie du rapport Cimap propose des « pistes d'évolution »

Le deuxième volet de l'évaluation de la politique de l'eau a été publié lundi 23 septembre 2013. Intitulé « quelles orientations pour faire évoluer la politique de l'eau ? », il a été piloté dans le cadre du Cimap (comité interministériel pour la modernisation de l'action publique [1]) par Anne-Marie Levraut, présidente de la commission permanente des ressources naturelles au CGEDD. S'appuyant sur les conclusions de la première partie (une gestion du petit cycle « globalement satisfaisante » alors que la gestion du grand cycle est « difficile »), le rapport identifie « un certain nombre de pistes d'évolution de la politique de l'eau ». Ainsi, « les moyens de la politique de l'eau doivent se concentrer sur les zones à enjeux majeurs que sont les aires d'alimentation de captages », où « une planification assumée à tous les niveaux » doit être adoptée.

Lire la suiteLire la suite
Politique de l'eau : le rapport Cimap pointe des difficultés sur la gouvernance, la police et le grand cycle

Le rapport sur l'évaluation de la politique de l'eau en France, piloté pour le Cimap (comité interministériel pour la modernisation de l'action publique) par Anne-Marie Levraut, présidente de la commission permanente des ressources naturelles au CGEDD, est rendu public mercredi 11 septembre 2013. Comme les rapports de Philippe Martin sur la gestion quantitative de l'eau en agriculture (AEF n°188252) et celui de Michel Lesage rendu en juillet (AEF n°185914), ce rapport d'analyse doit venir nourrir les réflexions de la table ronde n°3 sur l'eau à la conférence environnementale des 20 et 21 septembre prochains. S'il ressort de ce rapport que la gestion du petit cycle de l'eau - le cycle domestique concernant l'eau potable - est « globalement satisfaisante », celle du grand cycle de l'eau - le cycle naturel du nuage à la mer - est « difficile ». « Elle cristallise les conflits d'usage et justifie pleinement l'intervention publique. »

Lire la suiteLire la suite