Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les APS permettent de nouer des liens avec les acteurs jeunesse (zoom dans les académies de Dijon et de Besançon)

Les assistants de prévention et de sécurité (APS) ont surtout « permis aux établissements de travailler sur des sujets sur lesquels les équipes n'avaient pas eu le temps de se pencher », déclare à l'AEF Antoine Delgado, IA-IPR établissements et vie scolaire. Éric Martin, recteur de l'académie de Besançon, tire les mêmes conclusions en estimant que les APS sont à l'origine de « partenariats » ou « d'actions de prévention » que les chefs d'établissement « n'avaient pas la possibilité de travailler eux-mêmes ». Les missions des APS, définies par une circulaire, sont exercées de façon inégales par les APS, indique le ministère de l'Éducation nationale dans le bilan de ce dispositif (AEF n°184441). Le retour d'expériences, dans les académies de Dijon et de Besançon, met en lumière leur rôle dans le développement des partenariats avec les acteurs de la jeunesse, hors Éducation nationale.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le rôle des assistants de prévention et de sécurité n'est « pas encore reconnu » par tous les acteurs (bilan du MEN)

Les missions exercées par les assistants chargés de prévention et de sécurité « recouvrent un spectre relativement étendu », indique un bilan au 31 mai 2013 portant sur le recrutement, la formation et les missions remplies par les APS établi par le ministère de l'Éducation nationale et dont AEF a eu copie (1). Ces personnels « apportent un regard différent dans l'établissement » et leur rôle « de facilitateurs de liens entre les membres de la communauté éducative est apprécié ». Si le ministère relève que leur formation « semble bien adaptée » aux missions qu'ils exercent, il note que leur rôle n'est pas encore reconnu par tous les adultes et que des interrogations se posent « sur les perspectives professionnelles et sur la pérennité des fonctions ». À la rentrée 2012, 500 emplois d'APS ont été créés et placés « dans les établissements les plus difficiles » (AEF n°213146).

Lire la suiteLire la suite
Assistants de prévention et de sécurité : la majorité des organisations syndicales vote contre le projet de décret

Les représentants CGT, FSU, CFDT, FO et Sud ont voté contre le projet de décret fixant les conditions de recrutement et d'emploi des assistants de prévention et de sécurité (APS) lors du CTM du 19 juillet 2012 (AEF n°209959). L'Unsa a voté pour (4 voix) et aucune abstention n'a été enregistrée. « Les débats ont été longs », indique à AEF Christian Chevalier, secrétaire général du SE-Unsa, ce même jour. « Certains jugent que ces emplois seront précaires et s'interrogent sur la place des APS au sein de l'équipe éducative : quel sera leur lien avec les assistantes sociales, l'équipe de direction, etc. », développe-t-il. Un projet de circulaire détaillant les missions, la procédure de recrutement et les formations réservées à ces personnels a également été présenté au CTM (AEF n°209960).

Lire la suiteLire la suite