Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Pour l'Irstea, le projet de loi biodiversité peut permettre de réhabiliter la "biodiversité ordinaire"

"Il y a davantage de listes rouges pour les papillons que pour les vers de terre…", plaisante Philippe Roche, écologue à l’Irstea, mercredi 14 mai 2014. Il existe aujourd’hui une "approche conservationniste sur les espèces emblématiques", avec une "sous-estimation de la biodiversité ordinaire", regrette le chercheur. Il espère donc que le projet de loi relatif à la biodiversité, qui sera examiné en première lecture à l’Assemblée nationale d'ici fin juin, notamment via l’introduction de la notion de "services écosystémiques", pourra "faire revenir dans le champ" les espèces ordinaires en soulignant l’importance de "maintenir une parcelle, une haie". À une semaine de la journée de la biodiversité le 22 mai prochain, l’institut de recherche présente à la presse quelques travaux reliant biodiversité et activités humaines.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi