Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

"L’UE doit reconnaître pleinement le rôle des collectivités locales dans les futures politiques de sécurité" (Efus)

"L’Europe doit reconnaître pleinement le rôle des autorités locales et régionales dans les futures politiques de sécurité et de justice. Les budgets de l’Union européenne doivent refléter cette importance du rôle des autorités locales et régionales dans la mise en œuvre des politiques européennes de sécurité et de justice", affirment les collectivités locales membres de l’Efus (Forum européen pour la sécurité urbaine), dans une lettre ouverte aux représentants des institutions européennes. Ce texte est adopté à l’issue de l’assemblée générale de l'association, qui s’est tenue mardi 13 mai 2014 à Karlsruhe (Allemagne).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Les participants à la conférence de l'Efus adoptent un manifeste pour « la définition d'une politique publique de la prévention »

Les participants à la conférence 2012 de l'Efus (European Forum for Urban Security) adoptent, vendredi 14 décembre 2012, le « manifeste d'Aubervilliers et de Saint-Denis ». Ce document « représente la synthèse de l'actualité des travaux de l'Efus et de ses membres pour la définition d'une politique publique dans le domaine de la prévention », indique l'association sur son site internet. Selon ce texte, les villes adhérentes de l'Efus, « refusent la gestion de la sécurité dans l'urgence et favorisent une politique s'inscrivant dans la durabilité ». « Elles privilégient ainsi la prévention afin de garantir aux générations futures la sécurité comme droit fondamental et élément indispensable de la qualité de la ville », précise le document qui s'inscrit « dans la continuité des manifestes adoptés lors des précédentes conférences internationales de l'Efus à Montréal (1989), Paris (1991), Naples (2000) et Saragosse (2006) ».

Lire la suiteLire la suite