Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Police nationale : l'extension du dispositif "policier d'un jour" à l'échelle nationale est à l'étude

La direction générale de la police nationale étudie l'extension du dispositif "policier d'un jour" à l'ensemble du territoire, apprend AEF Sécurité globale, mardi 13 mai 2014. L'opération "policier d'un jour", expérimentée formellement pour la première fois en septembre 2013 à l'initiative de la DDSP des Alpes-de-Haute-Provence, vise à convier des citoyens à partager le quotidien de policiers de la sécurité publique l'espace d'une journée. L'expérimentation menée à Digne doit être présentée lors du 27e séminaire réunissant l'ensemble des directeurs départementaux de la sécurité publique, jeudi 15 et vendredi 16 mai 2014, à l'École nationale supérieure de police de Saint-Cyr-au-Mont-d'Or (Rhône). La généralisation du dispositif entre dans le cadre de la politique de rapprochement police-population engagée par le ministère de l'Intérieur.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le Conseil national des villes formule plusieurs propositions pour améliorer les relations police-population

Le Conseil national des villes préconise d' « introduire dans la loi et dans la formation des policiers 'une culture du service au citoyen' et de l'exemplarité des comportements vestimentaires et de langage ». C'est l'une de ses propositions ayant pour objectif d'améliorer les relations entre la police et la population, formulées par plusieurs de ses membres dans une note datée de novembre 2013. Le Conseil national des villes propose en outre la création d' « ateliers de mise en confiance des policiers et de gestion des conflits et du stress » et d' « agir sur les mentalités des policiers en favorisant, lors de leur arrivée dans les services, la prise de connaissance des caractéristiques du territoire et des populations ».

Lire la suiteLire la suite
Rapprochement police-population : 11 % des Britanniques sont capables de donner le nom de leur « Police and Crime Commissioner »

« Seulement 11 % des personnes interrogées sont capables de donner le nom de leur PCC (Police and Crime Commissioners) », explique l'Electoral Reform Society, organisation qui milite pour les droits des électeurs et pour améliorer la démocratie au Royaume-Uni. Elle publie un rapport (en anglais) sur l'organisation de l'élection des PCC en novembre 2012 (AEF Sécurité globale n°201889), lundi 25 février 2013. « En d'autres termes, après des dépenses d'environ 75 millions de livres [environ 85 millions d'euros] pour organiser les élections et des millions supplémentaires pour le personnel et les ressources des PCC, 90 % des Britanniques ne savent pas qui est leur PCC », précise l'Electoral Reform Society. L'organisation regrette le manque d'informations données aux électeurs.

Lire la suiteLire la suite