Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

L'inspection générale des bibliothèques propose des indicateurs, "indispensables" dans la perspective des Comue

La mise en œuvre des Comue "impacte la documentation et l'information scientifique et technique, qui sont des leviers privilégiés de la mutualisation", mais l'hétérogénéité des systèmes d'information en place dans les établissements rend difficile "un bilan global de la documentation à l'échelle du site universitaire". C'est ce que souligne l’Inspection générale des bibliothèques dans son rapport annuel 2013 publié le 6 mai 2014. L'IGB livre ainsi des indicateurs utilisables dans ce contexte, et cohérents avec ceux "déjà mis en place dans la cadre de la LOLF ou d’autres dispositifs nationaux ou internationaux (tel U-Multirank au niveau européen)". Par ailleurs, l'inspection souligne que "le surenchérissement constant du coût de la documentation électronique, dont les effets se font encore plus durement sentir en ces temps de restrictions budgétaires", représente un "point préoccupant".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Heures d'ouverture des bibliothèques : « quelques avancées » mais « il reste encore beaucoup à faire » (rapport de l'IGB)

« Malgré quelques avancées dans les bibliothèques de santé et dans quelques établissements pionniers, il reste encore beaucoup à faire pour que les bibliothèques proposent des horaires adaptés à tous leurs publics. » C'est le constat dressé par l'IGB (Inspection générale des bibliothèques) dans un rapport rendu public en décembre 2012 sur « l'extension des horaires d'ouverture des bibliothèques », remis en novembre dernier à la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, et à la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti. L'IGB souligne que son rapport « met en évidence l'écart qui doit être impérativement comblé entre des investissements souvent très lourds et une offre de services consécutive sans commune mesure avec les dépenses initiales ».

Lire la suiteLire la suite