Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

"Logement d'abord" : le modèle canadien, précurseur, livre ses résultats finaux et défend une approche "bénéfique"

L'approche "Logement d’abord", qui prévoit l’accès immédiat à un logement permanent et un suivi intensif ou d’intensité variable pour les personnes sans-abri souffrant de troubles mentaux "met un terme à l’itinérance rapidement", conclut le rapport final du projet "Chez soi" canadien, alors que le Canada fait figure de chef de file en la matière. Selon ce rapport, qui a étudié le comportement de 2 000 personnes, dans cinq villes différentes et sur deux ans, cette méthode représente un "investissement judicieux", avec des économies substantielles réalisées et des "effets bénéfiques" pour les personnes prises en charge. "La fidélité au modèle" établi est "essentielle à l’obtention de résultats optimaux" note-t-il toutefois. En France, la Délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement, qui chapeaute le programme "Chez soi d’abord", se félicite de ces conclusions.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
« Logement d'abord » : retour sur les réflexions portées durant les huit assises inter-régionales (étude de l'Ansa)

Création de logements, SIAO davantage impliqués, crédits d'ingénierie, approche interministérielle… Certaines propositions des intervenants aux assises inter-régionales du « Logement d'abord » (1) ont été prises en considération par le secrétaire d'État au Logement Benoist Apparu, lors de son discours de clôture des assises nationales, le 9 décembre 2011 (AEF Habitat et Urbanisme n°225949). AEF Habitat et Urbanisme s'est procuré le « Retour synthétique sur les échanges » des huit assises inter-régionales réalisé et présenté ce jour-là par l'Ansa (Agence nouvelle des solidarités actives) (AEF Habitat et Urbanisme n°226629). Il fait état de recommandations telles que la création d'un syndicat du logement en Île-de-France, « là où le besoin d'une gouvernance régionale a été exprimé de manière la plus nette » ou encore la généralisation de la représentation des usagers au sein des CVS (conseil de vie sociale).

Lire la suiteLire la suite
« Logement d'abord » : « Le département est au coeur de cette stratégie » (échos de la table ronde sur la gouvernance et le pilotage)

« Le département est au coeur de [la stratégie du 'Logement d'abord']. » C'est ce qu'affirme Philippe Barbezieux, conseiller général des établissements de santé à l'inspection générale des affaires sociales, vendredi 9 décembre 2011, lors des assises nationales du « Logement d'abord » (AEF Habitat et Urbanisme n°225949). Il s'exprime en introduction de la table ronde sur la gouvernance et le pilotage de la politique du « Logement d'abord ». « C'est au niveau du département qu'on trouve les acteurs et les outils nécessaires à la réussite de ce dispositif : le conseil général, les PDAHI, PDALPD… », explique Philippe Barbezieux qui estime qu'agglomérations et EPCI ont aussi leur « rôle à jouer ». Autres sentiments partagés par les différents intervenants de la table ronde : les sans-abris doivent être associés à la réflexion sur la mise en oeuvre du « Logement d'abord », l'interministérialité doit se développer et il convient de reconsidérer le rôle et la place des SIAO.

Lire la suiteLire la suite