Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

UE : des multinationales et le WWF demandent à la Commission de s'assurer de la durabilité des systèmes alimentaires

Ferrero International, FoodDrinkEurope, Nestlé, et Unilever font partie des 17 représentants de la filière alimentaire européenne qui signent, mardi 29 avril 2014, une déclaration avec le WWF demandant à la Commission européenne d’encourager la durabilité des systèmes alimentaires européens. La déclaration présente 32 recommandations afin d’atteindre une filière alimentaire plus durable d’ici 2020 : renforcer la RSE dans l’ensemble de la chaîne des fournisseurs, au travers de pratiques d’approvisionnement responsables, adhérer aux principes internationalement reconnus sur les droits de l’homme, le travail, et le commerce équitable, améliorer la cohérence entre les différents objectifs des politiques liées à l’alimentation, prendre en compte tous les aspects de durabilité… "La filière alimentaire tient un rôle clé dans chacun des trois piliers du développement durable", assurent-ils.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Pacte contre le gaspillage alimentaire : Guillaume Garot veut en faire un sujet de reporting RSE

Faire de la mesure de la lutte contre le gaspillage alimentaire un élément de transparence des entreprises est l'une des onze mesures du « pacte national » sur le sujet du gaspillage présenté par Guillaume Garot, ministre délégué en charge de l'Agroalimentaire, vendredi 14 juin 2013. « Nous comptons dans un premier temps rappeler aux entreprises que la prévention des déchets fait partie des mesures dont elles ont à rendre compte dans leur rapport annuel (article 225 de la loi Grenelle II), et nous leur demanderons de préciser les informations concernant le gaspillage alimentaire. Le but est par la suite que cela fasse directement l'objet d'une mesure réglementaire », indique à AEF Guillaume Garot. Signé le même jour par les représentants de l'ensemble des secteurs impliqués, à l'issue de sept mois de travail (AEF n°15525), le pacte a pour objectif de diviser par deux le gaspillage alimentaire d'ici à 2025.

Lire la suiteLire la suite
à découvrir
Le projet de loi "Asap" définitivement adopté par le Parlement

Le projet de loi "Asap" a été formellement adopté en séance publique le 27 octobre 2020 au Sénat et le 28 octobre à l’Assemblée nationale. Sénateurs et députés s’étaient accordés sur une version de compromis, en commission mixte paritaire, le 21 octobre. Le texte comprend un volet concernant la simplification de la vie des entreprises avec des dispositions pour faciliter le développement de l’épargne salariale et la mise en place d’accords d’intéressement : report au 31 décembre 2021 du délai de négociation sur l’intéressement dans les branches et création d’une procédure d’agrément des accords de branche, transfert du contrôle sur le fond des accords aux caisses de recouvrement de la sécurité sociale… (lire sur AEF info). Il supprime ou fusionne un grand nombre de commissions consultatives, dont certaines dans le domaine des relations de travail.

Lire la suiteLire la suite