Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le gouvernement "souhaite avancer" sur la PPL sur le devoir de vigilance des multinationales (Laurent Fabius)

"Le gouvernement souhaite avancer" sur la proposition de loi sur les multinationales, affirme mardi 6 mai 2014 le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius. Il était interrogé lors de la séance des questions au gouvernement par le député Dominique Potier (PS, Meurthe-et-Moselle), auteur avec Danielle Auroi (EELV, Puy-de-Dôme) et Philippe Noguès (PS, Morbihan) de ce texte, qui instaure un devoir de vigilance des maisons mères et des donneurs d’ordre vis-à-vis de leurs filiales et de leurs sous-traitants. Le drame du Rana Plaza, effondrement de ce bâtiment de confection textile de huit étages faisant plus de 1 100 morts le 24 avril 2013 au Bangladesh, "ne peut pas rester sans suite", ajoute le ministre, soulignant "la forte attente de la représentation nationale". "Nous sommes ouverts et prêts, monsieur le député, à travailler à vos côtés dans le sens indiqué", conclut-il.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La commission des affaires étrangères du Sénat adopte le projet de loi développement avec 79 amendements

La commission des affaires étrangères du Sénat adopte, mercredi 30 avril 2014, le projet de loi d’orientation et de programmation relative à la politique de développement et de solidarité internationale, déposé par l'ancien ministre délégué au Développement Pascal Canfin (lire sur AEF). Parmi les 79 amendements votés, l'un d'eux modifie l’article 5 relatif à la prise en compte de la RSE dans la politique de développement, remplaçant les mots "sociale et environnementale" par "sociétale". "Cette notion englobe plus de sujets", justifient les rapporteurs Jean-Claude Peyronnet (PS, Haute-Vienne) et Christian Cambon (UMP, Val-de-Marne). Les éléments de l’article 5 bis (supprimé), demandant aux entreprises de mettre en place des procédures de gestion des risques extrafinanciers, sont réintroduits. Un paragraphe sur le rôle du PCN est ajouté et l’exigence de l’AFD en faveur de la RSE affirmée.

Lire la suiteLire la suite
Plusieurs juristes défendent la faisabilité juridique de l'établissement d'un devoir de vigilance des multinationales

Olivier De Schutter, rapporteur spécial de l’ONU, Antoine Lyon-Caen, professeur de droit à l’université Paris-Ouest Nanterre-La Défense, Anne Dannis Fatome et Laurence Sinopoli, maîtres de conférences en droit, reviennent mercredi 16 avril 2014 sur les principales critiques juridiques portées à l’encontre de la proposition de loi sur les multinationales, instaurant un devoir de vigilance des maisons mères vis-à-vis de leurs filiales et de leurs sous-traitants. Extraterritorialité, segmentation du droit et personnalité juridique d’un groupe d’entreprises, ils expliquent la faisabilité juridique du texte lors d’une soirée d’échange autour de l’accident du Rana Plaza, immeuble dont l’effondrement a causé la mort de plus de 1 100 ouvriers textiles le 24 avril 2013, organisée par les trois députés auteurs de la proposition de loi, Dominique Potier, Danielle Auroi et Philippe Noguès.

Lire la suiteLire la suite