Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Un projet d'arrêté relatif au traitement des eaux résiduaires urbaines est soumis à consultation publique

Un arrêté modifiant l’arrêté du 2 août 2010, relatif à l’utilisation d’eaux issues du traitement d’épuration des eaux résiduaires urbaines pour l’irrigation de cultures ou d’espaces verts, est soumis à la procédure de consultation publique du 7 mai au 8 juin 2014, annonce le ministère de l’Écologie sur son site mercredi 7 mai 2014. Ce projet d’arrêté vise à "tenir compte des dernières recommandations de l’Anses sur les risques associés à l’utilisation des eaux usées traitées en particulier par aspersion publiées en mars 2012". Ces recommandations portent en particulier sur la réutilisation des eaux usées traitées pour l’irrigation des cultures, l’arrosage des espaces verts par aspersion et le lavage des voiries.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La Belgique condamnée à dix millions d'euros par la CJUE pour le traitement de ses eaux résiduaires urbaines

La Belgique est condamnée au paiement d'une amende de dix millions d'euros pour la non-exécution d'un arrêt du 8 juillet 2004 concernant le traitement des eaux urbaines résiduaires, annonce la CJUE (Cour de justice de l'Union européenne) jeudi 17 octobre 2013 (1). Celle-ci propose également une astreinte de 4 722 euros par jour en cas de persistance dans le non respect de la directive 91/271/CEE. La Wallonie, dont les agglomérations étaient les dernières à être en non conformité, assure que tous ses ouvrages d'assainissements visés par la procédure sont aujourd'hui « opérationnels », ce qui signifierait qu'aucune astreinte n'aurait à être versée. La Flandre, de son côté, refuse de participer au financement de l'amende, assurant que ses équipements étaient en conformité avant l'introduction du contentieux par la Commission européenne en 2009.

Lire la suiteLire la suite
Eaux résiduaires urbaines : une amélioration, mais des écarts importants entre États membres selon la Commission

La Commission européenne fait état « d'améliorations » dans la collecte et le traitement des eaux résiduaires dans l'Union, malgré la subsistance d' « écarts importants » entre les États membres, dans un rapport consacré au respect en 2009 et 2010 de la directive de 1991 dédiée à ces eaux, mercredi 7 août, 2013. Autriche, Allemagne et Pays-Bas sont les « pionniers » qui « satisfont dans une large mesure aux normes européennes minimales en matière de traitement ». « Les nouveaux États membres, qui partent d'une situation initiale moins bonne, ont également amélioré leurs opérations générales de collecte et de traitement, malgré des taux de conformité plus bas. » 91 % de la charge polluante des grandes villes européennes « fait l'objet d'un traitement rigoureux », contre 77 % dans l'édition précédente du rapport. Mais « seules onze capitales sur 27 ont mis en place un système adéquat de collecte et de traitement » (1).

Lire la suiteLire la suite