Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Agnès Touraine devient présidente de l'IFA

La spécialiste du numérique Agnès Touraine est nommée présidente de l’IFA (Institut français des administrateurs), à compter du vendredi 23 mai 2014, jour de son assemblée générale. Elle succède à cette fonction à Daniel Lebègue : tous deux ont répondu à AEF ce mardi sur les enjeux de ce renouvellement (lire sur AEF). Cette passation était annoncée depuis octobre 2013, alors qu’Agnès Touraine est membre du conseil d’administration de l’IFA depuis 2006. Se définissant comme un "think tank sur la gouvernance", l’IFA compte 3 200 adhérents individuels, et accompagne près de 200 sociétés cotées ou non cotées pour la mise en place des "meilleures pratiques" au sein de leurs conseils d'administration. L’institut a lancé fin 2010 un programme de certification des administrateurs de sociétés en partenariat avec Sciences Po, et organise régulièrement des programmes de séminaires interentreprises.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Gouvernance d'entreprise : l'IFA publie un guide pratique sur le « comply or explain »

L'Institut français des administrateurs consacre un guide pratique au principe du « comply or explain » (« appliquer ou expliquer ») à destination des membres de conseils d'administration des entreprises, vendredi 12 avril 2013. Issu de la directive 2006/26/CE, transposée dans les articles L.225-37 al. 7 et L. 225-68 al. 8 du code de commerce (respectivement pour les sociétés à conseil d'administration et à gouvernance dualiste), le principe « appliquer ou expliquer » impose aux sociétés cotées qui se réfèrent à un code de bonne conduite d'exposer en quoi et pourquoi, le cas échéant, elles choisissent de déroger à certaines de ces règles. À défaut de se référer à un code, elles doivent s'en expliquer et expliciter les règles alternatives de bonne gouvernance qu'elles se sont imposées en plus des exigences légales.

Lire la suiteLire la suite