Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Efficacité énergétique : la France chiffre ses objectifs par secteur dans son plan d’action remis à la Commission

La France est "le premier État membre" de l’Union européenne à avoir remis son plan d’action à la Commission européenne le 24 avril 2014, annonce le ministère de l’Écologie le 6 mai 2014. Le gouvernement répond ainsi aux obligations de la directive efficacité énergétique 2012/27/CE qui impose aux États de remettre un plan d’action avant le 30 avril puis tous les trois ans. La France développe dans son plan un double objectif : une réduction de la consommation d’énergie finale à 131,4 Mtep d’ici 2020, contre 155 Mtep actuellement et une réduction de la consommation d’énergie primaire à 236,3 Mtep contre 260 Mtep actuellement. Elle y détaille ensuite les mesures par secteur, en premier lieu celui du bâtiment, avec une réduction prévue de 38 % de la consommation d’énergie en 2020, puis ceux des transports, de l’industrie, de l’agriculture et des mesures transversales comme les CEE.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Efficacité énergétique : l'objectif 2016 sera « confortablement dépassé » par la plupart des États de l'UE (Commission)

Selon la Commission européenne, qui publie mercredi 8 janvier son rapport de progrès sur l'efficacité énergétique dans l'UE, l'objectif intermédiaire de 9 % de gain d'efficacité énergétique en 2016 sera « confortablement dépassé par la plupart des États membres ». L'objectif de 20 % pour 2020 implique une consommation en énergie finale de 1 474 millions de tonnes équivalent pétrole. La Commission estime les économies potentielles liées à la transposition de la directive efficacité énergétique entre 211 Mtep et 287 Mtep, ce qui permettrait de dépasser l'objectif de 2020. Le rapport présente en outre des résumés par État membre de la transposition de la directive de 2012 et de la mise en place de plans nationaux d'efficacité énergétique. La France a atteint son objectif intermédiaire de 3,75 % d'économies d'énergie en 2010.

Lire la suiteLire la suite