Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Violences conjugales : 121 femmes et 25 hommes sont décédés en 2013, soit 28 victimes de moins qu'en 2012

"En 2013, 121 femmes et 25 hommes sont décédés, victimes de leur compagnon ou ex-compagnon", indique un communiqué conjoint des ministères de l'Intérieur et des Droits des femmes, mardi 6 mai 2014. "Ce chiffre est en baisse par rapport à 2012", indique le communiqué, précisant qu'il y a eu "28 décès en moins". "Il représente 19,6 % des homicides de toute nature répertoriés au cours de l’année écoulée, ajoutent ces ministères. 13 enfants ont également été victimes, en 2013, de violences mortelles exercées par leur père ou leur mère."

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Manuel Valls signe un protocole d'accord avec 21 syndicats sur l'égalité entre les femmes et les hommes

Manuel Valls, signe avec 21 organisations syndicales (1) un « protocole d'accord relatif à l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes au ministère de l'Intérieur », vendredi 7 mars 2014. Ce texte « s'applique à l'ensemble des personnels administratifs, techniques, spécialisés et scientifiques, titulaires et non titulaires, tous périmètres confondus, ainsi qu'à tous les actifs de la police nationale. La gendarmerie nationale adhère sans réserve aux principes définis dans ce protocole. Cependant, certaines mesures doivent être ajustées ou déclinées en raison des spécificités du statut des personnels militaires de la gendarmerie nationale », précise le ministère. Le protocole constitue une « déclinaison ministérielle » du protocole d'accord relatif à l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction publique signé le 8 mars 2013.

Lire la suiteLire la suite
Les jeunes et les parents de familles monoparentales sont plus exposés aux violences physiques ou sexuelles (Insee)

« Entre 18 et 29 ans, plus d'une personne sur dix déclare avoir été victime de violences physiques et/ou sexuelles au cours des deux années précédant l'interrogation. Les violences physiques touchent 10 % des hommes et 9,1 % des femmes de cette tranche d'âge. » C'est ce qu'indique l'Insee dans une étude intitulée « Femmes et hommes face à la violence », publiée vendredi 22 novembre 2013. L'Insee précise notamment que « les jeunes adultes et les parents de familles monoparentales sont plus exposés » et souligne que « les femmes sont plus souvent agressées par un proche, les hommes par un inconnu ».

Lire la suiteLire la suite
Le gouvernement lance un quatrième plan de prévention et de lutte contres les violences faites aux femmes

« Moins d'une victime de violences conjugales sur cinq se déplace à la police ou à la gendarmerie », indique le ministère des Droits des femmes, à l'occasion de la présentation du quatrième plan interministériel de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes, vendredi 22 novembre 2013. Il rappelle qu'en 2012, « 148 femmes sont mortes de violences conjugales ». Le plan interministériel « est construit autour de trois priorités » : « aucune violence déclarée ne doit rester sans réponse ; protéger les victimes ; mobiliser l'ensemble de la société ». Il prévoit ainsi des mesures pour « systématiser les réponses à toutes les étapes du parcours des victimes et pour assurer la prise en charge la plus précoce possible, notamment sur les plans sanitaires et judiciaires ». Le budget prévu est de « 66 millions d'euros pour les trois prochaines années ».

Lire la suiteLire la suite