Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Amiens : un lycée centre son projet d'établissement sur le bac-3/bac+3

Le lycée général Madeleine Michelis d’Amiens (850 élèves) repense sa pédagogie en se fondant sur le "continuum bac-3/bac + 3"', afin de renouveler son image et d’attirer de nouveaux élèves de son secteur, dans un contexte de concurrence avec l’enseignement privé. "Le fil rouge de notre projet d’établissement consiste à envisager le lycée comme une étape préparatoire à l’enseignement supérieur", indique à AEF Éric Alexandre, son proviseur. Témoin de cette mutation progressive, un parcours droit/sciences politiques va s’ouvrir à la rentrée 2014 en partenariat avec l’université de Picardie Jules-Verne. "Ce projet témoigne du bouillonnement d’idées qui existe dans le monde enseignant", commente le recteur d’Amiens, Bernard Beignier.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Bac -3/bac +3 : un rapport des inspections encourage trois types de rapprochement lycée-université

L'IGAENR et l'Igen estiment que trois types de rapprochements lycée-université « pourraient être développés en raison de leur efficience et de leur coût modéré », dans un rapport sur « l'évaluation des expériences de rapprochement et d'articulation des formations de premier cycle du supérieur entre lycées et universités » mis en ligne le 4 décembre 2013. Les inspections encouragent les « actions d'information à destination des élèves et des professeurs », les « licences professionnelles adossées à un lycée » et les « classes préparatoires économiques et commerciales de troisième année ». La mission d'inspection, qui déplore « l'absence d'une politique de partenariat stabilisée conduite par les rectorats et les universités » et d'évaluation des dispositifs sur le bac -3/bac +3 (1), a également identifié des « rapprochements à conserver mais sans les développer » pour des raisons de coût notamment.

Lire la suiteLire la suite
Signature d'un « schéma directeur bac-3 / bac+3 » en Lorraine pour élever le taux d'accès dans le supérieur

Le rectorat de l'académie de Nancy-Metz et l'université de Lorraine signent un « document cadre pour la mise en œuvre d'un schéma concerté » sur le continuum bac-3 / bac+3, le 16 octobre 2013 à Nancy. Pour la rectrice Béatrice Gille, il s'agit d' « engager un travail d'articulation avec l'enseignement supérieur plus approfondi, et plus efficace, afin de permettre une augmentation conséquente du taux d'accès aux études supérieures ». Conçu dans le prolongement de la loi pour la refondation de l'école et de la loi sur l'ESR, ce « schéma » se décline en « 6 objectifs » et « 4 axes opérationnels ». Plusieurs groupes de travail sont lancés, sur l'articulation CPGE / universités, sur la définition des objectifs minimaux de bacheliers professionnels en BTS et de bacheliers technologiques en IUT, et pour un observatoire des parcours du bac-3 au bac+3.

Lire la suiteLire la suite
Bac-3/bac+3 : une circulaire vise à renforcer « le continuum de formation » (MESR et MEN)

Renforcer le « continuum de formation de l'enseignement scolaire à l'enseignement supérieur » est l'objet d'une circulaire du 18 juin 2013, publiée au BO du 25 juin, signée par Simone Bonnafous, Dgesip, et Jean-Paul Delahaye, Dgesco. Sont concernées « les trois années qui précèdent et les trois années qui suivent le baccalauréat ». Trois grands thèmes structurent ce texte : « le rôle, le fonctionnement et la composition renouvelés [de la commission académique des formations post-baccalauréat] » ; les « dispositions pédagogiques » ; les dispositifs d'aide à la réussite. Cette circulaire est publiée alors que la loi ESR (AEF n°185865) acte le principe de la « continuité » des enseignements du supérieur par rapport à ceux du lycée, et celui de la « spécialisation progressive des études » dans le supérieur. Elle prévoit aussi des pourcentages minimaux de bacheliers technologiques en IUT et professionnels en STS.

Lire la suiteLire la suite