Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Paris Lumières : des opposants à la Comue s'insurgent contre une lettre de la Dgesip qualifiée de "missive comminatoire"

"Personne ne pourra plus penser que les universités composantes de la Comue choisiront librement ce qu’elles mettront en commun, qu’elles décideront des prérogatives qu’elles transféreront, qu’elles maintiendront tout ce qu’elles décideront de maintenir dans leur offre de formation" : telle est la réaction des opposants à la Comue Université Paris Lumières après la lecture d’une lettre envoyée par la Dgesip aux présidents de Paris-VIII et Paris-X le 24 avril 2014 à propos de leur contrat de site. Dans cette lettre, Simone Bonnafous demande notamment la création d’un doctorat de l’UPL, la baisse du nombre de thèses non financées et une harmonisation de l’offre de masters. Les présidents de ces universités, Danièle Tartakowsky et Jean-François Balaudé, regrettent le "ton administratif injonctif" de cette lettre qui "a mis le feu aux poudres", mais relativisent sa portée sur le fond.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Ile-de-France : des opposants aux Comue s'organisent à Paris-Lumières, Paris-Est et Hesam (séminaire EHESS)

À l’occasion d’un séminaire organisé par l’EHESS sur la politique de site universitaire francilienne, lundi 28 avril 2014 (lire sur AEF), les intervenants sont revenus sur quatre cas particuliers de Comue : Paris-Lumières, Paris-Est, Hesam et PSL. À Paris-Lumières, les opposants à la Comue se réjouissent que l’hypothèse de l’association entre Paris-VIII et Paris-X n’apparaisse "plus comme une fiction" mais soit prise au sérieux par les instances. À Paris-Est, la mobilisation collective a démarré avec la perspective de la fusion entre l’Upec et l’Upem et un scénario alternatif est en cours d’élaboration. À Hesam, le montage de la Comue ne semble pas faire l’unanimité entre ses membres mais la contestation est "en retard". À PSL enfin, un enseignant craint de "voir l’histoire se défaire progressivement".

Lire la suiteLire la suite
Association et Comue : G. Fioraso écrit aux présidents d'université pour apporter les « clarifications souhaitables »

« Quelle que soit la forme de regroupement, il revient à un seul EPCSCP 'chef de file' de coordonner l'offre de formation comme les stratégies de recherche et de transfert. Ce principe s'applique évidemment à la modalité d'association par convention qui, à cet égard, hérite de la modalité antérieure dite du 'rattachement' », écrit Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, dans un courrier adressé à l'ensemble des présidents d'université, daté du 28 février 2014. Ce courrier vise à apporter les « clarifications souhaitables » après que la ministre a été interrogée par plusieurs présidents d'université sur la possibilité de se constituer en association. « La loi est, à cet égard, parfaitement explicite », déclare la ministre avant de détailler le dispositif.

Lire la suiteLire la suite