Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

"L’absence d’une politique forte de soutien à l’engagement pédagogique empêche la création d’équipes de formation"(CDUL)

"Le problème, c’est que les équipes de formation se créent au niveau de l’UFR, or les UFR sont en train d’être marginalisées par rapport aux laboratoires ou à des structures intermédiaires comme les collegiums ou les pôles de recherche", déplore Philippe Saltel, nouveau président de la conférence des doyens de LLASHS (lire sur AEF), qui met en garde contre cette évolution : "Considérer les UFR comme de simples 'composantes de formation', c’est renoncer à l’idée même d’université." Il est interrogé par AEF mardi 6 mai 2014. Il explique aussi la difficulté à créer des équipes de formation par "l’absence d’une politique forte de soutien à l’engagement pédagogique" et par le non-respect de "l’obligation de résidence" : "Comment l’université pourrait-elle offrir un encadrement sérieux si elle laisse s’installer le principe du 'turbo-prof' qui enseigne entre deux trains ?"

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi