Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le débat sur les retraites aurait besoin d’indicateurs "partagés" sur la répartition des efforts (Gérard Ménéroud)

"La plupart des réformes que nous avons vécues ont été relativement efficaces techniquement". Il y a encore des déficits mais, "sauf catastrophe économique", le rétablissement de l’équilibre de la branche retraite est désormais atteignable, souligne le président du GIP Info Retraite, Gérard Ménéroud, qui s’exprimait ce mardi 6 mai 2014 dans le cadre d’un séminaire organisé par la chaire TDTE. Toutefois, celui-ci note qu’il n’existe pas d’indicateurs "partagés" pour savoir "quelle est l’intensité des efforts que l’on peut demander et à qui les demander. C’est là le vice profond de notre système". Si le débat s’est surtout focalisé sur la comparaison entre le régime général et le régime des fonctionnaires, Gérard Ménéroud note que l’on s’attarde moins sur les régimes spéciaux qui "sont en position de force pour demander que le bourreau passe le plus tard possible…"

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi