Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Déchets radioactifs : l'Andra prévoit pour le projet Cigéo une "phase industrielle pilote" à partir de 2025

L’Andra "finalisera sa demande d’autorisation de création de Cigéo fin 2017, en vue de l’obtention du décret d’autorisation de création à l’horizon 2020", déclare le 6 mai 2014 Marie-Claude Dupuis, directrice générale de l’Andra, au lendemain de l'adoption par le conseil d'administration d'une délibération sur les suites à donner au débat public sur le projet Cigéo. En 2015, il faudra "faire la liste des infrastructures nécessaires au niveau local (routes, alimentation en eau, embranchements ferroviaires)" pour préparer les aménagements en Meuse et en Haute-Marne, mais aussi dresser "la liste des financements nécessaires". La construction du stockage démarrera "au mieux en 2020". La phase industrielle pilote, prévue pour durer de "cinq à dix ans", commencera "en 2025". La directrice est également revenue sur la notion de réversibilité.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Cigéo : l'Andra s'engage à examiner la proposition issue du débat public d'un nouveau jalonnement du projet

L'Andra va examiner la proposition d'un « nouveau jalonnement » du projet de centre de stockage réversible profond de déchets radioactifs en Meuse et Haute-Marne Cigéo, « intégrant une étape de stockage 'pilote' », annonce-t-elle mercredi 12 février 2014 en réaction aux conclusions du débat public présentées le même jour (AEF n°474683) et de celles de la conférence de citoyens du 3 février (AEF n°475353). Elle « note également que des propositions sont formulées pour permettre l'insertion territoriale du projet (desserte ferroviaire, activités locales, formation…) ». L'agence précise avoir trois mois « pour décider des suites qu'elle donne et faire des propositions à l'État pour répondre aux attentes qui ont émergé du débat ». Le calendrier actuel est un dépôt de la demande d'autorisation de Cigéo en 2015, d'une autorisation par décret en 2018, et d'une construction à partir de 2019 pour une mise en service en 2025.

Lire la suiteLire la suite