Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le Sénat adopte définitivement la proposition de loi interdisant la mise en culture de maïs génétiquement modifié

Le Sénat a définitivement adopté la proposition de loi sur l’interdiction de la mise en culture des variétés de maïs génétiquement modifié sur le territoire français, par 172 voix pour et 147 contre, lors de la séance du lundi 5 mai 2014. Les socialistes, le groupe RDSE, les écologistes et le CRC ont voté pour, l’UMP contre, tandis que le groupe UDI-UC était plus "divisé", selon les termes employés par la sénatrice Chantal Jouanno (UDI, Paris). Le texte avait été voté en séance publique à l’Assemblée nationale le 15 avril dernier (lire sur AEF), puis validée par la commission des affaires économiques du Sénat le mercredi 30 avril 2014 (lire sur AEF), la procédure d’urgence avait été engagée. L’amendement proposé par le sénateur Jean-Jacques Lasserre (UDI, Pyrénées-Atlantiques) et qui visait à inscrire la recherche et l’expérimentation dans le texte, n’a pas été adopté.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
OGM: l'Association générale des producteurs de maïs engage un recours contre le nouvel arrêté interdisant le MON 810

L'AGPM (Association générale des producteurs de maïs) annonce mardi 18 mars 2014 qu'elle engage une procédure devant le Conseil d'État afin d'obtenir l'annulation de l'arrêté ministériel interdisant la commercialisation, l'utilisation et la culture des variétés de semences de maïs génétiquement modifié, publié au Journal officiel du 15 mars (lire sur AEF). Elle se fonde sur "l'absence d'éléments scientifiques nouveaux depuis les annulations des arrêtés d'interdiction antérieurs en 2011 puis 2013". L'AGPM déclare avoir "souhaité un dialogue constructif avec le gouvernement sur les biotechnologies et les OGM" depuis "l'été dernier" pour mettre "un terme à la gestion uniquement contentieuse du dossier". "Le gouvernement n'a malheureusement pas répondu aux propositions professionnelles et privilégie la voie juridique."

Lire la suiteLire la suite
La proposition de loi socialiste sur l'interdiction de culture d'OGM est adoptée en commission à l'Assemblée nationale

Une proposition de loi sur l'interdiction de la mise en culture de certains OGM, portée par le député et président du groupe socialiste Bruno Le Roux (Seine-Saint-Denis), a été adoptée en commission du développement durable, saisie sur le fond, le 26 février 2014. Le texte a été modifié par la rapporteure Geneviève Gaillard (PS, Deux-Sèvres) pour appliquer l'interdiction à toutes les variétés de maïs génétiquement modifié et non au seul MON 810. Un amendement du groupe écologiste (AEF n°476629) a été retiré : il proposait un titre élargi aux "plantes génétiquement modifiées". Le texte a été soutenu par le groupe UDI mais pas par l'UMP, qui a dénoncé la "précipitation" et la "manoeuvre politicienne" du gouvernement. Les sénateurs UMP se sont opposés à une proposition de loi similaire le 17 février, entraînant son rejet (AEF n°476938). Le texte sera examiné le 15 avril en séance publique.

Lire la suiteLire la suite
Deux propositions de loi interdisant des OGM déposées à l'Assemblée nationale par les groupes socialistes et écologistes

Le groupe socialiste de l'Assemblée nationale a déposé le 18 février 2014 une proposition de loi relative à l'interdiction de la mise en culture du maïs génétiquement modifié, comme annoncé à la suite du rejet, au Sénat, de la proposition de loi du sénateur Alain Fauconnier (PS, Aveyron) sur l'interdiction de la culture des maïs génétiquement modifiés sur le territoire français, le 17 février (AEF n°476938). Cette proposition de loi, pour laquelle le gouvernement a engagé la procédure accélérée, sera examinée en commission des affaires économiques pour avis le 25 février et en commission du développement durable, saisie au fond, le 26 février. Le groupe écologiste de l'Assemblée nationale a pour sa part déposé, le 21 février, une proposition de loi visant à interdire la mise en culture de plantes génétiquement modifiées résistant aux herbicides. Les deux textes pourraient être examinés conjointement, selon des informations recueillies par AEF Développement durable.

Lire la suiteLire la suite