Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

La réforme du minimum contributif entraîne une baisse de pensions chez 17 % des nouveaux liquidants (Drees)

La LFSS pour 2009 a introduit une réforme du minimum contributif, entrée en vigueur en 2012. Cette réforme a cherché à mieux cibler ce dispositif créé en 1983 et qui vise à porter à un minimum (1) le montant de la pension des assurés du secteur privé ayant eu de faibles rémunérations au cours de leur carrière. La réforme a instauré un plafond de pension tous régimes et a soumis le versement du "Mico" à une condition de liquidation de l’ensemble des droits. Selon une estimation théorique de la Drees réalisée sur les liquidants de 2008 (2), et publiée le 30 avril 2014, la réforme affecte 17 % des nouveaux liquidants et provoque un recul de 1 % en moyenne du niveau de pension : la pension mensuelle moyenne simulée avec réforme est de 1 267 euros contre 1 277 euros sans réforme. Elle touche davantage les polypensionnés et les salariés agricoles (dont la pension moyenne décroît de 7 %).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi