Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

La gendarmerie réfléchit à sa participation aux maisons de services au public (Denis Favier)

"Nous participons à une réflexion sur ce que pourrait être la participation de la gendarmerie à des maisons de services au public. Nous pourrions par exemple ouvrir des bureaux temporaires dans ces maisons. Les citoyens des zones les plus reculées auraient ainsi un point d’entrée vers la gendarmerie." C’est ce qu’indique le général Denier Favier, directeur général de la gendarmerie nationale, lors de son audition par la mission d’information sur la lutte contre l’insécurité sur tout le territoire, mercredi 30 avril 2014. Ces antennes de la gendarmerie "pourraient ouvrir le jour du marché pendant trois ou quatre heures", précise-t-il. Le DGGN estime en outre qu’il est "temps de passer aux parquets départementaux" afin "d’harmoniser au niveau d’un département la politique pénale". Il pointe également des "marges de progrès" en matière de "politique partenariale", notamment dans les ZSP.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Denis Favier tire un bilan d'étape de sa « feuille de route » : « La gendarmerie ne cède pas à l'immobilisme »

« Il ne s'agit pas aujourd'hui d'une échéance, mais d'une étape. La feuille de route doit poursuivre sur sa lancée, sans dévier de la direction suivie. » C'est ce qu'indique le général Denis Favier, directeur général de la gendarmerie nationale, dans un document présenté à l'occasion d'un « bilan d'étape » de sa « feuille de route », mardi 10 décembre 2013 (AEF Sécurité globale n°187669). Il affirme que « sur le terrain comme dans les structures de commandement, les effets positifs » des premières mesures annoncées en juin 2013 « se font sentir ». Denis Favier note que « la feuille de route a mis en lumière des difficultés et des incohérences qui, jusqu'à présent, persistaient, faute d'être détectées et traitées ». Le DGGN annonce par ailleurs la mise en oeuvre de « 70 nouvelles mesures » en complément des 125 premières.

Lire la suiteLire la suite