Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

"Les enseignants d'une public school restent dans l’école une fois leurs cours dispensés" (Manuella Oster, Excellencia)

Pourquoi importer le concept de "public school" en France ? Parce que "l’enseignement public ne parvient pas à rendre l’élève responsable et autonome", estime Manuella Oster. Dans une interview à AEF, la directrice du collège-lycée Excellencia, dont le coût annuel de la scolarité oscille entre 17 000 et 23 000 euros, explique en quoi "la défaillance de l’école publique tient dans le fait qu’elle ne dit pas aux élèves à quoi vont servir les apprentissages". L’établissement privé hors contrat accueillera à la rentrée 60 élèves sur son "campus d’excellence de 5 hectares" au cœur du vignoble champenois. Forte d’une "gestion des ressources humaines autonome", Manuella Oster recrute notamment des enseignants du public, qui "restent dans l’école une fois leurs cours dispensés" et dont la rémunération "diffère sensiblement : ils gagnent de 20 à 40 % de plus que dans le public".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement