Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Bruit : la France "n’a pas pris les mesures des obligations qui lui incombaient" (J.-P. Chanteguet)

Plusieurs représentants d’associations et experts sont revenus sur les problématiques liées au bruit, à l’occasion d’une table ronde organisée par la commission du développement durable de l’Assemblée nationale, mercredi 30 avril 2014. "Notre pays sur ce sujet n’a pas pris les mesures des obligations qui lui incombaient au terme de la directive de 2002 sur l’évaluation et la gestion du bruit", juge Jean-Paul Chanteguet, député (PS, Indre), et président de la commission. José Cambou, responsable du réseau santé-environnement de FNE, insiste sur l’importance de "mettre en œuvre la directive bruit", ce qui nécessite selon elle "de revoir le nombre d’autorités compétentes pour la mise en œuvre, de mieux articuler leurs rôles et d’inclure les observatoires bruit quand ils existent".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Directive bruit : le gouvernement va élaborer un programme pour résorber le retard « préoccupant » des collectivités

Dans une instruction publiée le 19 février 2014, le gouvernement demande aux préfets de département de mener d'ici au 14 mars un « diagnostic précis » sur les retards des collectivités s'agissant de l'obligation d'élaborer des cartes de bruit et des plans de prévention du bruit introduite par une directive européenne. « Les résultats de ce recensement conduiront le gouvernement à élaborer un programme d'actions qui sera communiqué aux préfets à la fin du premier trimestre 2014 », poursuivent Philippe Martin, ministre de l'Écologie, et Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, qui pourraient décider d'avoir recours à la procédure de substitution pour les collectivités dont les cartes et/ou les plans « ne sont pas encore initiés et qui manifestent un refus de principe d'engager les démarches nécessaires ». Cette procédure consiste pour l'État à élaborer lui-même les cartes et les plans.

Lire la suiteLire la suite
Niveau sonore des véhicules à moteur : le Parlement adopte une proposition de règlement fixant des limites de bruit

Le Parlement européen adopte en première lecture, mercredi 6 février 2013, une proposition de règlement portant sur les limites sonores des véhicules à moteur, par 401 voix pour, 228 voix contre et 20 abstentions. Selon l'AEE (Agence européenne de l'environnement), la moitié de la population de l'UE vivant en zone urbaine est exposée à des émissions sonores supérieures à 55 dB (décibels), en raison du trafic. « Une exposition permanente à de hauts niveaux de bruit de trafic peut provoquer un épuisement des réserves corporelles, des perturbations du fonctionnement des organes et entraîner le développement de maladies cardiovasculaires », indique le Parlement européen. La proposition de règlement doit désormais être adoptée par le Conseil de l'UE.

Lire la suiteLire la suite