Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

L’impact de la mobilité internationale sur l’insertion professionnelle des chômeurs reste à confirmer (étude)

La mobilité à l'international sert davantage les diplômés de niveau I qui cherchent un emploi que ceux qui ont un bac+2 ou moins, d'après une étude lancée en 2011 par l'agence nationale Europe-Éducation-Formation, publiée mardi 29 avril 2014 (1). Pour les chômeurs de niveau bac+2 et moins, le fait de passer quelques mois à l'étranger en stage a souvent été un déclencheur pour reprendre des études. Tout diplôme confondu, cette expérience ne permet pas aux demandeurs d'emploi partis à l'étranger de trouver plus facilement un emploi que les autres.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement